Le booktrailer

Mp5 1015963 1280

Source image : Pete Linforth de Pixabay

Définition

Booktrailer (ou Trailer Book) est une vidéo publicitaire pour un livre qui emploie des techniques similaires aux bandes-annonces de film. Source : dictionnaire Le Parisien sensagent (anglais). Le wiktionnaire le définit simplement comme une bande-annonce de livre dans le monde de l’édition.

Pourquoi une bande-annonce pour un livre ?

Je peux vous donner au moins trois raisons à cela :

  • Gagner en visibilité : sur Youtube, avec le système de mots-clés, vous pourriez bénéficier d’une mise en avant supplémentaire. Après il y a l’algorithme qui fait qu’on est mis plus ou moins en lumière par rapport à d’autres. Enfin, c’est comme partout je pense.
  • Beaucoup aime regarder des vidéos courtes pour faire passer le temps (dans les transports en commun par exemple, ou le soir pour se détendre). Vous pourriez me dire « oui mais les gens ne veulent pas se taper de la pub comme ça. » C’est vrai, mais pas totalement. En réalité la publicité peut très bien passer, déjà si elle n’est pas imposée, mais aussi si elle est attrayante.
  • Développer sa créativité en faisant un nouveau support de communication afin de varier les plaisirs (et, par la même occasion, ne pas lasser les gens). Ce raisonnement rejoint celui de Maritza lorsqu’elle dit qu’il faut varier les images marketing pour garder l’aspect nouveauté.

Conseils avant de démarrer

Voici quelques petits conseils avant de démarrer la création de votre vidéo.

Créez des vidéos de moins de 5 minutes, si cela est possible. Entraînez-vous donc à écrire un petit pitch. C’est quoi un pitch ? Selon Cadremploi, un pitch est une présentation d’un projet ou d’une idée destinée à convaincre un interlocuteur.

Synthétisez les informations à donner (d’où l’intérêt d’écrire son pitch avant de commencer quoi que ce soit).

Respectez une charte graphique. Qu’est-ce qu’une charte graphique ? C’est l’ensemble des éléments qui va constituer votre identité visuelle. Cela se traduit par exemple par le choix des couleurs, des formes et de la police utilisés pour faire son logo. Pour une vidéo, il est préférable de fonctionner de la même manière. Je parle surtout pour le choix de la police. Optez pour une police facilement lisible. Vous pouvez les varier mais la norme veut que l’on n’excède pas les 3 polices différentes. Sans quoi, votre contenu semblera inesthétique et amatrice. Faites également attention au niveau des couleurs. Pensez à rester à peu près dans les mêmes teintes pour harmoniser le tout. Dans l’univers de la mode, on dit qu’il ne faut pas dépasser les 3 couleurs également : deux dans les mêmes tons et une pour trancher. Vous pouvez vous appuyer sur ce modèle ou alors briser les règles (intelligemment, bien sûr : ne mettez pas 50 000 couleurs non plus).

Préparez un plan de votre vidéo. Prenez quelques feuilles et notez :

Plan 1 : insérer telle image (ou tel background), tel texte, tel sous-titrage, tel effet vidéo (greenscreen), telle animation, tel son (bruitage, musique), etc.

Transition : notez comment faire votre transition : un simple cut ? Un fondu ? Une ouverture comme un livre ? À vous de voir, vous restez libre de votre création. Un simple cut peut donner un rendu plus professionnel alors qu'un peu de fantaisie peut également être apprécié, mais attention à ne pas en abuser. Du coup, la règle d'or est la suivante : faites-vous plaisir tout en dosant convenablement vos effets.

Plan 2 : répétez les opérations autant de fois que nécessaire.

Réaliser un plan (donc un schéma, même grossier, peu importe) vous aidera à bien organiser votre vidéo.

Bien gérer les sous-titres/textes. Il m’est déjà arrivée de voir un booktrailer où j’étais obligée de mettre la vidéo en pause pour lire le texte. Cela rend vraiment la vidéo inconfortable, donc vérifiez bien ce détail. Attention, je ne dis pas qu’il faut laisser le texte pendant 1h ; cela ne sert à rien non plus.

Ajouter une musique d’ambiance. Très utile pour s’immerger dans votre univers. Certains lecteurs aiment lire en écoutant de la musique pour se mettre dans l’ambiance du livre. Partez sur ce principe car les viewers (= personnes visionnant votre vidéo) font facilement le reproche s’ils veulent être tatillon.

Dynamisez votre vidéo, donnez-lui un rythme. C’est aussi un peu pour cela que je vous recommande de faire un plan avant de démarrer. Lors de l’écriture de votre livre, vous lui donnez un rythme. C’est la même chose pour une vidéo. Cela empêchera le spectateur de s’endormir entre deux plans.

Inspirez-vous des youtubeurs que vous suivez (non, non, non, pas le beurre à tartiner, remettez-moi ça dans le frigo !). Si vous les suivez, c’est que vous appréciez le travail qu’ils font. Donc inspirez-vous de ces vidéastes. Vous pouvez aller voir du côté des musiciens. Certains encore trop méconnus à mon goût font des clips très simples (en apparence) mais qui sont fort agréable à regarder. Je pense notamment à Peter Crowley, à Ivan Torrent, la chaîne My Indigo de Sharon Den Adel (du groupe Within Temptation), à BrunuhVille. Du côté des clips plus dynamiques, on peut voir les clips lyrics d’Epica "Unchain Utopia" (que je trouve magnifique au passage), celui d’Amberian Dawn "Maybe" ou encore celui du groupe Delain "The Glory And The Scum". Je vous donne ces exemples pour que vous observiez le montage réalisé, pour que cela vous donne des idées sur ce qui peut être fait en terme de dynamisme.


"Mais Odsyn, on sait pas faire ça nous ! Nous sommes des auteurs, pas des vidéastes !" Je le sais bien, moi non plus je n'ai pas les mêmes compétences qu'un professionnel du montage vidéo. Seulement je ne vous demande pas d’avoir la même perfection que ces artistes ; uniquement de vous en inspirer (les animations, les transitions, par exemple). Et comme Maritza le dit aussi, s’inspirer ne veut pas dire plagier. Si je vous dis que vous pouvez le faire, c’est que vous le pouvez. Ce genre de vidéo vous semble inatteignable ? Il suffit juste de comprendre comment cela fonctionne et de savoir où trouver les bons outils.


Je vous propose un article tutoriel pour vous expliquer les bases du montage vidéo : "Créer une vidéo en vue d'un booktrailer".


Et s’il vous plaît, ne pleurez pas si votre vidéo vous semble moins belle que les clips musicaux montrés plus au-dessus. Vous voulez juste faire un booktrailer et vous débutez dans le domaine donc ne vous mettez pas la pression. C'est normal. Respirez un bon coup, tout va bien se passer.

La miniature

Personnellement, j’ai mon petit chouchou qui est utilisé par bon nombre de personnes. Il s’agit de Canva.com. On peut y créer des miniatures de très belle qualité, qui fait très pro même avec la version gratuite. Il y a des tracés pour aider à placer les éléments quand vous les déplacez.

Il y a aussi Picmonkey.com. C’est un équivalent de Canva, l’inconvénient est qu’il est en anglais. J’avoue que je ne l’ai jamais utilisé donc je ne saurais vous en dire plus. Testez et choisissez.
 

Conseils supplémentaires

  1. Cohérence dans le montage : trouvez des éléments qui ont à peu près le même graphisme (le même design si vous préférez). Cela permettra d’harmoniser l’ensemble.
  2. Soyez judicieux dans le choix des couleurs (d’arrière-plan par exemple). Si le style graphique de l’arrière plan est trop vif, il est possible de corriger ce détail dans la colorimétrie, ou dans les teintes, les saturations.
  3. Prenez le temps de connaître votre logiciel. Une vidéo ne se crée par du jour au lendemain. Vous pouvez d’ailleurs voir la vidéo de Tatanexua à ce sujet pour savoir tout le travail qu’il y a derrière. Faites des tests pour vous familiariser avec lui.
  4. Veillez à choisir, si possible, des images ayant la même résolution. Si on passe d’une image rectangulaire à une image carrée, cela va choquer. Et pour le coup, cela fait très débutant. Donc notez une résolution de référence et tenez-vous en à elle. Cela vous évitera de vous retrouver avec des grosses bandes noires sur les côtés qui ne font pas propre. Sinon, je vous explique dans le tuto comment modifier le format d'une image.

Avantages/Inconvénients

Les avantages :

  1. Permet de promouvoir son produit (= support de communication supplémentaire).
  2. Apporte une innovation si c’est une approche que vous n’avez jamais tentée.
  3. Accroître sa visibilité : une vidéo peut être facilement partagée sur les réseaux.
  4. Permet de déclencher des ventes si elle est bien faite.
     

Les incovénients :

  1. Demande des compétences techniques
  2. Prend du temps de monter une vidéo, surtout si on découvre son logiciel. C’est pour cela que je préconise de l’expérimenter bien avant la conception du booktrailer.
  3. Demande de l’investissement personnel (prendre le temps d’apprendre)
  4. (Peut éventuellement demander un investissement financier si on veut des éléments plus « originaux ».)
  5. Votre produit doit être à la hauteur de votre booktrailer.

Conclusion

Faire un booktrailer peut paraître effrayant quand on n’a jamais touché à un logiciel vidéo. Cela paraît inatteignable. Pourtant je trouverai cela dommage que vous passiez à côté de cette occasion car cela pourrait changer la donne. Servez-vous du tutoriel et soyez curieux de cette découverte.


Si vous êtes en autoédition, je vous conseille vivement de vous essayer à cet exercice car vous n’avez pas l’aide d’une maison d’édition. En revanche, vous pouvez trouver un appui sur Internet. Trouvez des tutoriaux concernant votre logiciel de montage, lisez les FAQ sur son site, contactez le support en ligne, demandez sur les réseaux sociaux si vous butez vraiment.


N’importe qui peut créer une vidéo. À vous de vous perfectionner. Vous pourriez même être sublimé par votre propre création. Bon courage !

Date de dernière mise à jour : 2021-06-18

Ajouter un commentaire

Anti-spam