Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque de Masami Kurumada

Chronique seiya

Introduction

Saint Seiya est une série animée (de type sh?nen donc destiné à un jeune public masculin) ayant pour thème principal la mythologie grecque et qui est parue sur nos écrans en France en 1986.

Parmi les personnages principaux, on retrouve parmi les chevaliers de bronze : Seiya (armure de Pégase), Hyoga (armure du Cygne), Shiryû (armure du Dragon), Shun (armure d’Andromède) et Ikki (armure du Phoenix). Mais d’autres personnages sont tout aussi importants : Saori Kido, Marine, Shaina et quelques chevaliers d’or notamment Mû du bélier, Dhoko de la balance et Aiolia du lion.

La série animée se divise en plusieurs parties : Sanctuaire, Poséidon et Hadès. D’autres contenus officiels sont apparus par la suite : épisode G, Soul of Gold, Next Dimension, etc. Pour ces parties, je n’ai vu que Soul of Gold.

 

Néanmoins, de quoi parle cette histoire ?

Après six ans d’entraînement en Grèce, Seiya gagne un combat contre Cassios et remporte ainsi l’armure de Pégase. Le Grand Pope lui dit que cette armure ne doit être portée uniquement pour servir la justice. À son retour au Japon, il espère que Mitsumasa Kido (que j’appellerai Grand-père Kido pour plus de simplicité) le laisse revoir sa sœur Seika. Or, le grand-père est décédé et sa sœur a disparu. Pour retrouver sa sœur, il se retrouve contraint de participer aux Galaxian Wars, le but étant de remporter l’armure d’or du Sagittaire. Plus tard, Seiya et les autres comprendront qu’ils se battent aux côtés de la déesse Athéna et ils iront jusqu’au bout pour servir la justice, même s’il faut affronter des adversaires tels que les chevaliers d’or.

Des enfants s’émerveillent devant un tel chef-d’œuvre mais celui-ci est loin d’être parfait avec un regard d’adulte. Bien qu’ayant eu beaucoup de plaisir à revoir une série que j’avais longtemps oublié, je n’ai pu m’empêcher de repérer des erreurs.

Alors jouons à Faux Raccords et décortiquons cette série ! Et tapez pas les fans ! Si jamais il y a une info qui me manque pour saisir un passage, je vous invite à me le dire en commentaire car je ne demande qu’à comprendre cet univers.

Toutefois il y a quand même 145 épisodes pour la série d’origine donc je vais faire ma chronique en plusieurs parties. À vous de voir si l’écriture vous donne envie de poursuivre la lecture ou pas. Je vais quand même essayer de rendre cette chronique la plus distrayante possible : bienvenue dans mon tribunal ! Je vais ouvrir les casiers judiciaires alors attendez-vous à du spoil pour ceux qui ne connaissent pas encore la série. Et à la fin, je vous dirai ce que j’aime dans cette série ou tout du moins ce que j’ai apprécié de voir. Bah oui, je ne vais pas mettre uniquement du négatif, cela ne serait pas drôle.

 

Qui est l’auteur de cette critique ?

Quelques mots sur moi avant de débuter pour ceux qui ne me connaissent pas du tout. Je suis Coralie et j’écris depuis au moins dix ans dans le domaine du fantastique. J’ai démarré l’écriture avec des fanfictions sur le thème du catch, donc j’ai quelques notions dans ce domaine mais n’ayant plus regardé depuis dix ans, je suis un peu rouillée. Ensuite j’ai évolué vers le paranormal puis le fantastique.

C’est un domaine que j’aime énormément et je suis assez (voire trop) perfectionniste. Avec moi, la magie de résout pas tout et n’explique pas tout alors prenez garde Chevaliers ! Pourquoi être aussi stricte avec la magie ? Pour éviter l’usage abusif des Deus Ex Machina, c’est-à-dire le fait de se sortir d’affaire par la volonté divine. Aussi parce que je trouve qu’à force de voir de la magie partout, celle-ci perd de son charme ; donc il faut savoir doser pour que la magie opère. Cela nous oblige également à bien travailler notre sujet avant d’entamer un ouvrage.

Après je peux admettre qu’il s’agisse là de mon propre style d’écriture, j’aime penser à un maximum de choses avant d’écrire une œuvre. Le sens du détail est une chose qui me caractérise bien. Je m’en servirai pour mettre en avant les erreurs que je trouve évidente. 

Je vous préviens tout de suite, ce dossier sera un mélange de critique et d'enquête.

Oui je me suis un peu lâchée. J'ai écrit cet article sous forme théâtrale, j'espère que cela vous plaira.

Bon amusement !

I. Tailles, proportions et objets magiques

Coralie : Mesdames, Messieurs, bienvenue dans mon tribunal. Je suis Coralie et c'est moi qui jugerai les affaires posées sur mon bureau. Au vu du manque de personnel, je servirai également d'avocat si besoin. Eh oui, j'ai deux casquettes. Je vous prie de prendre place.  Je conseille aux visiteurs d'ouvrir cette même page dans un nouvel onglet afin d'argumenter au fur et à mesure de la lecture, ce sera bien plus pratique pour vous. Donc si vous souhaitez participer à ce jugement, vous devez avoir deux fois la même page, une pour lire et une autre directement dirigée sur l'espace commentaire. La juge prend le premier dossier sur son bureau. Si vous le voulez bien, nous allons commencer avec cette première affaire.

 

1. Incohérence des données personnelles

a) Cassios

Lorsque j’ai regardé pour la première fois la série, les problèmes de proportions et de tailles m’ont sauté aux yeux. Je note d’abord la taille impressionnante de Cassios que je trouve démesurément trop grand et trop imposant. Le pauvre fut d’ailleurs l’objet de moqueries à cause de l’armure de Pégase qu’il serait à priori et de toute évidence incapable de porter du fait de sa corpulence massive.

 

Cassios : Mon corps reflète ma puissance, triple-idiote !

Coralie - restant patiente : Déjà on dit triple-buse. Ensuite ta connerie aussi elle est puissante. Tu peux me dire pourquoi à 9 ans tu avais exactement la même corpulence ?

Cassios : Euh…

En effet, dès le premier épisode, Cassios mesure environ 2 mètres pour ses 15 ans seulement. La croissance de ce jeune grec n’est pas terminée. Du coup, va-t-il encore grandir lors de sa prochaine croissance ? Ou a-t-il déjà atteint sa taille adulte ?

Cassios : Bah oui c’est ça en fait.

Coralie : Cesse de m’interrompre.

Cassios - hébété : D’accord.

 

Cette dernière proposition pourrait en effet être intéressante car fort possible. Mais dans ce cas, pourquoi son physique n’est pas moins imposant lors des flashbacks ? Cassios a la même corpulence du début à la fin alors qu’on voit un petit Seiya dans les souvenirs. Et non, je n’imagine pas un enfant de 9 ans mesurant 2 mètres, faut pas abuser non plus, sinon je plains la mère qui l’a mis au monde.

 

b) Tableau des tailles

En lisant les fiches personnages de cet animé, j’ai été surprise par l’âge des chevaliers de bronze et d’argent. Aucun n’est majeur. Voici quelques exemples et je vais vous dire ce qui me choque.

 

Cassios - 15 ans - 2m01 - 128kg

 

Chevaliers de Bronze

Seiya - 13 ans - 1m65 - 53kg

Hyoga - 14 ans - 1m70 - 60kg

Shun - 13 ans - 1m65 - 51kg

Ikki - 15 ans - 1m75 - 62kg

Shiryû - 14 ans - 1m72 - 53kg

 

Chevaliers d’Argent

Argol - 17 ans - 1m88 - 83kg

Marine - 16 ans - 1m67 - 51kg

Shaina - 16 ans - 1m66 - 49kg

Misty - 16 ans - 1m80 - 68kg

Astérion - 16 ans - 1m83 - 75kg

Moses - 17 ans - 2m05 - 130kg

 

Shaina : Non mais ça va pas de donner nos mensurations comme ça ?! Ça se fait pas ! Tu ne veux pas mon tour de poitrine tant que tu y es ?!

Coralie : Pas besoin, je te remercie Shaina. Mais il n’y a pas quelque chose qui vous choque dans ces données ?

Shaina : Qu’est-ce qui devrait être choquant ? J’ai un corps mince, normal pour une femme.

Vous n’avez pas l’impression qu’ils sont tous horriblement jeunes pour combattre ? D’accord à l’époque médiévale et même avant, on rencontrait souvent des guerriers jeunes si faute de moyens humains. On faisait avec le personnel qu’on avait, certes. Mais dans l’animé, quand je vois les chevaliers, j’ai l’impression de voir des adultes et non des adolescents. Ça m’a fait drôle de voir Ikki et ses compagnons trinquer au jus d’orange. Forcément, ils sont mineurs !

Shun : C'est-à-dire qu’on ne nous a pas vraiment demandé notre avis. C’était plus du genre "tu te bats sans discuter".

Coralie : Justement votre ignorance me gêne également.

Ikki : Qui tu traites d’ignorant toi ?!

Coralie : On aurait dû vous laisser le choix ou au moins vous expliquer dans quel but on vous entraînait. C’est la moindre des choses non ? En plus vous avez le poids d’une femme chevalier, donc poids plume.

Ikki : C’est ça, ignore-moi !

Coralie : Pas étonnant qu’on vous envoie facilement valser au départ. Et encore, la logique voudrait qu’il en soit ainsi tout le long puisque votre corpulence ne change pas.

Shun : On n’a pas tous porté des poids comme Cassios.

Coralie - premier dossier en main : Mouais, dossier suivant. Oh attendez ! J'ai un autre point à évoquer avant de passer à la suite. Néanmoins, c'est peut-être juste une erreur de ceux qui ont établi les fiches personnages sur ce site. Vous me direz "ça ne m'étonne pas". Dites-moi, il n'y a rien qui vous choque sur cette image ?

 

Capture1

Source : http://www.saintseiyapedia.com/wiki/Camus_du_Verseau

 

Sans déconner, il n'y a vraiment rien qui vous choque ? Et si je vous la présente comme ça ?

Capture2

 

Coralie - dossier en main : Les chevaliers d'or devaient être si mignons à 7/8 ans (selon la personne évidemment) dans leur armure. Dommage qu'on ait pas une photo de leur fête costumée. Le dossier s’évapore, la juge se concentre sur le prochain. Dossier suivant !

 

2. Objets : magiques ou pas ?

a) Extensibilité

J’ai noté que certains objets avaient une proportion un peu aléatoire. En effet dans l’épisode 11, j’ai l’impression que Tatsumi a volé le sac de Mary Poppins. Je m’explique. Les armures d’or sont bien volumineuses par rapport à celles de bronze ou d’argent. Déjà, rangées dans des coffres aussi petits, je reste plutôt sceptique, à moins d’être un champion au Tetris, pourquoi pas ? Et même si les chevaliers de bronze n’ont pas toutes les pièces de l’armure d’or, le sac que détient Tatsumi me semble assez étroit ou bien trop juste pour contenir toutes les pièces dont ils ont la possession. À la limite, les dessinateurs l'auraient dessiné avec des plis, montrant que les pièces prennent beaucoup de place et qu'elles sont serrées dans le sac, là j'aurais peut-être moins tiqué.

Aussi je me suis posée la question suivante : est-ce que toutes les armures, à l’instar de celle d’Athéna, peuvent changer de taille simultanément ? Sont-elles extensibles ? Et les chaînes de Shun dans l’épisode 6, idem ? Si c’est le cas, alors oui Cassios pourrait endosser l’armure de Pégase. Néanmoins j’en doute fortement.

 

Shun : Oh bah v’là qu’elle s’en prend à moi maintenant.

Coralie : T’en fais pas, Shun, je te promets d’être gentille…

Shun - soulagé : Ah dans ce cas, ça me va.

Coralie : … autant que possible.

Shun - dubitatif : Hein ?

 

b) Bouclier d'Athéna

À la fin de la partie Sanctuaire, pour sauver Saori, la présence du Grand Pope s’avère être une erreur. En effet Saga annonce qu’il ne peut enlever la flèche plantée dans la poitrine de la demoiselle et explique que Seiya doit orienter le bouclier d’Athéna vers celle-ci afin de pouvoir la sauver.

 

Coralie : Saga, ce n’est pas contre toi. Mais qui a eu une idée pareille ?! Hey les scénaristes vous avez fumé ou quoi ?!

Ikki – agacé : Qu’est-ce que tu trouves encore à dire ?! Tu commences à m’énerver mais quelque chose de bien !

Coralie – d’un ton rieur : Oh oh oh ! Bah t’as pas fini d’être énervé, c’est moi qui te le dis ! Je vais vous expliquer ce que je trouve d’incohérent et ensuite vous allez me dire ce que je n’ai pas compris. On fait comme ça ?

Shun : Ça me semble correct.

Coralie : Bien. D’après ce que j’ai compris dans cette scène, ce sont les rayons du soleil qui permettent à la flèche d’or de s’éclipser. Je suppose que c'est pour une histoire d'énergie solaire, comme pour les armures d'or pouvant briller comme lui.  Jusque là je suis ?

Saga : Oui.

Coralie : Bien, Saori est restée 12 heures sous un soleil de plomb. C’est limite si elle ne s’est pas pris une séance d’UV gratos. Heureusement qu'il y avait une petite pluie pour la rafraîchir un peu. Mais c’est quoi l’utilité du bouclier si ce sont les rayons du soleil qui permettent de détruire la flèche ? Il n’a fait que refléter les rayons déjà présents. Les rayons ne pouvaient pas directement agir sur la flèche ? En plus, c’était en fin de journée donc les rayons sont moins intenses. Dites-moi un peu ce que j’ai pu louper ? Surtout expliquez-moi en quoi le bouclier est indispensable.

Saga : Eh bien…

Coralie : Si vous voulez répondre, je vous prierai d'utiliser le formulaire des objections.

Saga - perplexe : Le formulaire des objections ?

Coralie : Oui l’espace commentaire en fait pour ceux qui auraient envie de répondre à mes interrogations ou de contredire ce que j’énonce. Laisse un peu la parole à l’audience s’il te plaît. Dossier suivant !

II. Performance, protections et blessures

1. La performance des chevaliers

Je vous avoue, quand je vois Hyoga sauter des escaliers jusqu’au ring comme une petite puce dans l’épisode 3, cela me fait doucement sourire. Au début je m’étais dit "bon le ring n’est peut-être pas si loin des escaliers. C'est peut-être possible de sauter des escaliers au ring si on a assez de force" ; sauf que si en fait. La juge se dirigea vers un tableau movible. Elle retourne le plateau et l'image du ring se dévoile.

Ring

 

Vous voyez l'espace entre le ring et la limite des escaliers ? Pour ceux qui ne voient pas bien, le ring est en blanc avec des triangles noirs. L'espace foncé, ce n'est que du vide, un espace où les autres chevaliers peuvent observer les combats de plus près, les escaliers commencent dans la partie en bleu. Les sauts des personnages sont véritablement énormes. Pas que cela me dérange mais je trouve que ce n’est pas crédible et surtout inutile. Qu’ils passent par-dessus un adversaire, pas de souci. Mais est-ce nécessaire de les faire voler jusqu’aux spots ? Il ne me semble pas que les chevaliers de bronze aient un pouvoir de lévitation. Peut-être que cela fait partie des codes sh?nen, je l’ignore.

 

Ikki - me pointant du doigt : Ah tu vois ! Toi aussi t’es ignorante !

Coralie : Je suis navrée si je vous ai perdu de vue étant petite. Du coup je ne me suis pas vraiment intéressée aux sh?nens et compagnie. Ce n’est pas moi qui l’aie demandé.

Seiya : Oui donc en gros t’es vraiment revenue pour nous enquiquiner.

Coralie : Non, je suis revenue parce que vous me manquiez.

Shun - ému : Oh ça c’est gentil.

Shiryû, il faut bien que je dise quelque chose sur ce personnage. Il est beaucoup trop fort. Cet homme peut porter deux coffres remplis de leur armure sur le dos en mode "tranquille, je gère".

Coralie : Ça va ? Pas trop lourd Shiryû ?

Shiryû : Mais non allons, je me suis entraîné six ans pour ça !

 

Eh non, cela ne me paraît pas crédible non plus. Encore pour Hyoga qui revient des profondeurs, ils ont pensé à nous le montrer à bout de force une fois à la surface ; un retour de cohérence. Mais là non, le chevalier du dragon est frais et dispo. Oui c’est encore un détail, je sais mais je n’y peux rien, le perfectionnisme prend parfois le dessus.

 

2. Leur résistance

Encore un point qui me chagrine car comme le dit Shun dans l’épisode 4 "les chevaliers ont des pouvoirs surhumains mais leur corps reste celui d’un homme" donc par conséquent celui d’un mortel. Cette remarque met l’accent sur la grande utilité des armures pour se protéger des attaques adverses.

Donc en quoi cela me gêne-t-il ? Eh bien si l’ont tient compte du fait que les chevaliers ne sont pas des surhommes, leur résistance me semble également démesurée. Je ne suis pas experte en ce qui concerne le domaine énergétique, je le reconnais.

 

Geki : Dans ce cas, ferme-là si t’es pas experte.

Coralie : Hey ! Ça ne m’empêche pas de remarquer certaines choses ! Et je te prierai de rester poli avec une femme !

Oui car quand on me dit, dans l’épisode 2, qu’un humain ne peut survivre au-delà d’une puissance égale à 1800 kilowatts (KW) et qu’on m’ajoute ensuite que notre petit Seiya endure une puissance de 3000 KW et qu’il est toujours en vie, pardonnez-moi de trouver cela insensé. L’écart entre les deux données est beaucoup trop important à mon goût. Même si on veut montrer la puissance du protagoniste, Seiya a été mis en difficulté pendant un certain temps. J'en déduis que le cosmos semble déjà être le Deus Ex Machina à ce moment-là de la série et c’est ainsi que je le verrai tout du long.

Seiya : Bah en même temps, si on apprend à maîtriser notre cosmos et à le pousser jusqu’à son paroxysme, ce n’est pas pour rien !

Coralie : Oui mais à l’instant où Geki t’étrangle, tu l’utilises à peine ton cosmos. Ou alors il aurait fallu que tu l’utilises bien avant d’atteindre les 3000 KW.

Seiya : Pourquoi cette pimbêche est venue nous voir ?! Je préfère encore supporter Saori !

Coralie : J’en parlerai de Saori, ne t’inquiète pas.

Seiya : Quoi ?! Pas touche à Athéna !

Coralie : C’est ce qu’on verra !

Entre parenthèses, souci technique : comment les ordinateurs peuvent-ils enregistrer les forces de frappe des combattants sur le ring ? À aucun moment on ne fait mention de possibles capteurs sur les combattants. C’est vrai que c’est encore un détail mais j’aurais apprécié qu’on nous le montre avant les combats, histoire qu’on comprenne comment fonctionnent leurs Galaxian Wars.

Seiya – croisant les bras : Et allez, elle chipote encore.

Coralie : C’est la faute de Michel et Michel ! Si t’as quelque chose à dire, va les voir, c’est eux qui m’ont formé, à leur insu, avec leur émission Faux Raccords !

Mais il n’y a pas que Seiya qui a ce défaut. Hyoga n’échappe pas à la règle ! J’ai pu voir dans l’épisode 3 à quel point Hyoga avait une gestion du souffle admirable. D’ailleurs il va falloir qu’il m’apprenne sa technique, je ne suis pas contre un p’tit tuyau pour améliorer mon souffle.

Hyoga : Oh je ne t’avais pas dit que j’étais baryton* ?

Coralie : Cherche pas, même en tant que baryton, c’est pas crédible. Même mon prof de chant qui a une capacité de souffle remarquable n’aurait pas su faire le quart de ce que tu as fait.

 

* Tessiture vocale comprise entre les ténors (sons aigus chez les hommes) et les basses (sons graves).

 

En vrai je trouve que sa capacité respiratoire est trop étendue. Le jeune homme arrive à descendre dans les profondeurs, à chercher sa mère dans le bateau, à rester quelques minutes à ses côtés pour ensuite remonter. Personnellement je n’y arriverai pas, quelle performance ! Aussi j’ignore si vous avez remarqué mais plus on descend dans les profondeurs et plus la pression augmente. Franchement, je serais incapable de garder mon souffle dans de telles conditions.

Hyoga : Oui mais c’est pas comme si on descendait au fond d’une piscine, là oui la pression est plus intense si tu vas dans le fond du bassin.

Coralie : Soit, mais le froid ne te gêne réellement pas ?

Hyoga : Bah non, je suis entraîné.

Coralie : Ah oui, le fameux entraînement de six ans. N’empêche qu’au départ, tu as eu un mal fou à réaliser cet exploit. Isaak en était la preuve vivante, rappelle-toi. Il y avait pas mal de courant à cet endroit, n’est-ce pas ?

Hyoga - frustré : Arrête de piquer là où ça fait mal !

Je note aussi que la mère de Hyoga n’a subi aucune détérioration alors que cela fait plus de six ans qu’elle est sous l’eau. Son état reste exceptionnel, inexplicable. Est-ce que le froid de Sibérie peut conserver un corps aussi longtemps ? Il n’y a pas de poissons carnassiers dans ces eaux ? Le regard de Hyoga s'intensifie de plus belle. Bon passons au point suivant sinon c’est Hyoga qui va m’enfermer dans un cercueil de glace soi-disant indestructible. Tout à coup, Camus la regarde de façon extrêmement glacial… Coralie se sauve derrière son bureau.

 

3. Les protections ridicules des femmes chevaliers

Ridicules oui, mais pas dans le sens "inesthétique" Je suis navrée de vous le dire mais si on me proposait une armure comme celle de Marine ou de Shaina pour aller sur le champ de bataille, je dirais au gars "va bien te faire f…" Restons correct. Pourquoi ? Déjà parce qu’elles sont trop légères à mon goût, trop peu de parties protégées par les armures. Aussi la fente au niveau de la poitrine, vous êtes sérieux ? Et là je ne parle pas uniquement de cet animé-là. C’est même un fait qui a été critiqué. C’est sexy, cela montre que ce sont des femmes et non des hommes, d’accord pas de souci. Mais heureusement qu’elles ne combattent pas à l’épée au corps à corps parce que cette fente est un véritable guide pour le tranchage de gorge. C’est ce qu’on pourrait imaginer si un adversaire se lançait, lame droit devant, sur elle. Elle ne fera que suivre la trajectoire et dans le cas où la femme chevalier serait sonnée, tenant à peine sur ses jambes, cela pourrait être très dangereux.

 

Shaina : Faudrait vraiment le faire exprès.

Coralie : Mais ça pourrait très bien arriver lors d'un combat.

 

Ensuite, si on suit la logique de Saint Seiya, plus on est gradé et plus l’armure qu’on possède offre une meilleure protection. D’ailleurs les chevaliers de bronze ont une armure légère, ceux d’argent une plus élaborée et les chevaliers d’or possède une armure offrant une protection optimale. Or, j’ai l’impression que Marine et Shaina sont des chevaliers de bronze alors qu’elles sont censées être chevaliers d’argent. Elles ont moins de protections que les hommes de leur rang. Même June qui est chevalier de bronze est mieux protégée par son armure qu’elles. On ne suit plus la logique du coup ? Comment ça se passe ? Ensuite, va falloir que Shaina m’explique comment elle fait pour se battre en talons sans finir par attraper mal aux pieds.

 

Shaina : J'ai une excellente pommade pour les ampoules. Après c'est une question d'habitude.

 

4. Les blessures et mort énigmatique

Coralie : Revenons à notre chevalier du dragon, je n’en ai pas encore fini avec lui.

Shiryû - agacé : Hey mais fous-moi la paix, je ne t’ai rien fait !

Coralie : Pas question !

Dans l’épisode 5, après que le cœur de Shiryû se soit arrêté suite à un combat acharné, Shunreï dit à Seiya "dans moins de quatre minutes, le sang n’alimentera plus son cerveau et il sera trop tard", donc MOINS DE 4 MINUTES. Elle nous dit cela à 14:08. Le cœur de Shiryû se remet à battre à 19:40 soit 5 minutes et 32 secondes plus tard ! C’est long dans l’animé alors imaginez ce que cela aurait donné en réalité. Le type est fini en fait ! Je vous rappelle que ce ne sont pas des surhommes à la base. Shiryû est un miraculé !

Shiryû : Je suis un personnage principal en même temps, tu t’attendais à quoi ?

Coralie : Certainement pas à une erreur de ce genre.

Shiryû : Seiya a raison, tu cherches toujours la petite bête.

Coralie : Mais ce sont tous ces petits détails qui font la qualité d’une œuvre.

Shiryû : Dis plutôt que tu nous en veux de t’avoir abandonné pendant ton enfance.

Coralie : C’est vrai que ça ne ressemble pas du tout à un chevalier d’abandonner les gens comme ça. Je dépose plainte !

Shiryû – se moquant : Ça remonte à plus de trois ans, il y a prescription.

Coralie - vérifiant dans le code pénal : Mouais, pas faux.

Une autre chose que je n’ai pas comprise, c’est la façon dont les sbires d’Ikki se donnent la mort. Dans l’épisode 8, alors que les sbires devaient conserver les pièces de l'armure d'or du Sagittaire, l'un d'eux dit avoir horriblement peur de leur chef, au point de préférer se donner la mort plutôt que de subir sa colère en rentrant bredouille. Toutefois, on ne voit rien quand il se suicide. Aucun geste brutal alors que Seiya avait dit l'avoir épargné en ne touchant aucun organe vital lors de son attaque. Du coup c’est une mort plus qu’intrigante. Comment s’y est-il pris ?

Sbire - content de poser une colle : Ahah ! Magie, occasionnellement appelé cosmos, mélangée à une hémorragie interne.

Coralie - sceptique : Comme je te plains, tu as dû horriblement souffrir. Mais quand on souffre à ce point, on a dû mal à parler et ça je peux te l’affirmer car je connais quelqu’un qui a fait une hémorragie interne. Les médecins ont pu la sauver, fort heureusement. Mais elle était incapable de parler comme toi tu as discuté avec Seiya. Donc le coup de l’hémorragie, j’y crois moyennement.

Sbire - murmurant à Shaka : Va falloir la bâillonner celle-là.

En parlant de mort, personne ne s’est posé de questions sur ces hémorragies justement ? Elles sont très fréquentes dans l’animé. Or si on perd 0,5 L de sang on commence à avoir un malaise, la pression artérielle augmente pour envoyer le sang au cerveau, ce qui augmente par conséquent l’hémorragie. Nos héros ne ressentent aucun malaise lors de leurs hémorragies. Le sang coule à flot mais pas grave.

Seiya : C’est grâce à notre cosmos bordel !

Coralie - perdant patience : Cosmos, my ass yeah ! La juge se racle la gorge alors que Seiya la regarde avec des yeux tout ronds. Désolée je me suis emportée.

Il a fallu un certain temps à Shiryû pour devenir tout pâlot lorsqu’il a sacrifié sa vie pour sauver l’armure de Pégase ; pourtant il n’a que le corps d’un mortel et une hémorragie, ça va très vite, les chirurgiens doivent réagir rapidement face à une hémorragie. D’ailleurs au passage merci pour l’ASMR mais je m’en serais bien passée ! Beurk !

Shiryû – tout sourire : Oh mais il n’y a pas de quoi !

 

Et puis c’est quoi cette façon de se tailler les veines ?! Ils ont tous une lame dans la main ?! Je croyais que seul Shura en était capable avec son Excalibur ! D’ailleurs on y reviendra à ce détail. Aussi comment font-ils pour se relever constamment après toutes ces hémorragies ? Certains me répondront encore "LE COSMOS" comme cette andouille de Seiya. "Hey ! Andouille toi-même !" Silence ! Je rappelle que le cosmos est juste une source d'énergie, c’est ce qu’on peut appeler en catch "le second souffle" (créant un effet de spectacle, d’héroïsme comme pour John Cena). Mais faut pas non plus tout mettre sur le dos du cosmos, cela ne marche pas à tous les coups !

III. Contraste dans l’utilisation des techniques

1. Des pouvoirs éphémères

Oui éphémère, c’est le mot, et c’est dommage en fait. Je vais prendre le cas de Shiryû.

 

Shiryû : Quoi ?! Qu’est-ce que j’ai encore fait ?!

Coralie : Le chevalier du dragon a la capacité d’inverser le courant. Au départ je me suis demandée quelle était l’utilité d’un tel pouvoir ? Puis on comprend par la suite que l’armure du dragon repose au fond du fleuve et que par conséquent inverser le courant lui permettra de refaire surface, ce qui au passage rend Shiryû digne de l’armure.

Shiryû : Bah oui, je suis digne, tu vois.

Coralie : Certes mais pourquoi ce pouvoir que tu as mis six ans à développer, en admettant que tu cherches à le maîtriser depuis le début, n’est plus utilisé par la suite ? Je suis sûre qu’il y a des épisodes où ce pouvoir aurait été utile, non ? Même avec une variante. Du coup, pourquoi ne pas chercher à le développer plus ? Là ce n’est pas tellement une critique que je fais, j’émets plus un regret.

Shiryû reste sans voix.

Coralie : T’as raison, cogite un peu.

 

2. L'Athena Exclamation

Coralie : Dites-moi les chevaliers d’or, vous pouvez m’expliquer ce problème avec l’Athena Exclamation ?

Shura – levant un sourcil : Bah quoi ?

Coralie : Je croyais que cette attaque était bannie par Athéna ?

Shura : Elle l’est effectivement.

Coralie : Alors pourquoi vous l’utilisez à plusieurs reprises ? Je croyais que cette attaque était aussi puissante qu’une explosion nucléaire ? Qu’elle pourrait dévaster la Terre entière ? J’ai vérifié, les murs tiennent toujours ! Est-ce que vous n’exagérez pas un peu la puissance de cette attaque ?

En cœur : Oh non Capitaine !

Coralie - les reprenant : Madame la juge. Aussi après avoir utilisé cette attaque, vous n’êtes plus considérés comme étant chevaliers "normalement". Alors dans ce cas, qui n’est plus chevalier ? Shura, Saga, Camus, Mû, Milo et Aiolia. On perd de trop bons éléments là, vous exagérez les gars ! Alors du coup, cette attaque, elle est vraiment bannie ou pas ? Ou alors on ferme les yeux quand ça nous arrange, comme Shaka ?

Shiryû : Tu vas te laisser faire Shaka ?

Shaka : Qu’elle se méfie avant qu’il ne soit trop tard.

Coralie : Pas tant que tu seras dans mon tribunal. Et pour votre plus grand bonheur, ce n’est pas encore fini. Maintenant si vous le voulez bien, passons au point suivant messieurs.

IV. Cruauté de certains personnages

1. La princesse et son serviteur

Coralie : C’est le moment de parler de Saori Kido et de Tatsumi. Au départ, ils sont détestables tous les deux.

Tatsumi : Tu oses parler de Mademoiselle Saori comme ça ?!

Coralie : Oui et j’aurais aussi à dire sur toi Tatsumi !

Tatsumi - inquiet : Hein ?

 

Saori est une enfant pourrie gâtée qui traite les orphelins comme des jouets sans valeur. On peut le constater dans l’épisode 2 lors d’un flashback montrant Saori fouettant Jabu avec une cravache. Déjà pour qui elle se prend celle-là ? Et Tatsumi qui ne dit rien et qui laisse faire ? Grand-père Kido semble avoir plus de respect envers les orphelins alors pourquoi ne pas suivre cet exemple qui est bien plus sage ? Saori est censée être la réincarnation d’Athéna. Est-ce judicieux de la laisser se conduire de façon aussi intolérable ?

J’ai d’ailleurs apprécié que Grand-père Kido lui fasse la morale à ce sujet. Mais c’est une chose que Tatsumi aurait pu faire également. Même s’il n’est que majordome, cela ne le dispense pas du sens moral. Mais cela serait beaucoup trop demandé puisque cet homme a fait subir de mauvais traitements à Ikki lorsqu’il fut envoyé sur l’île de la mort. Ikki avait juste voulu protéger son frère. Le fait que Tatsumi ait osé lever la main sur un enfant m’a mise en rogne ! Alors quand il lui a rendu la monnaie de sa pièce (même si Ikki avait fait un Heel-turn*), je me suis dit "bien fait pour lui !" La haine que ressentait Ikki était pour moi largement justifiée.

 

* Heel-turn : passer d’une bonne personnalité à une mauvaise. Son contraire est Face-turn et un catcheur aimé du public et destiné à rester Face est appelé un Baby-Face.

 

Autre chose que je n’ai pas apprécié venant de Saori Kido, c’est le chantage affectif. Le fameux "participe aux Galaxian Wars et ensuite on retrouvera ta sœur". Ce chantage était-il réellement nécessaire ? Cela ne se serait-il pas mieux passé entre Seiya et Saori si elle avait formulé sa phrase de cette façon : "Je vais t’aider à retrouver ta sœur (parce qu’il n’est pas un laquait quand même). En attendant le résultat des recherches, veux-tu bien participer au tournoi s’il te plaît ?" Plus un truc du genre "je veux bien t’aider mais aide-moi en retour".

 

Seiya : Elle n’a pas tort de ce côté-là.

Coralie : Je suis presque certaine que tu aurais été plus coopératif dans cette situation. Après mademoiselle princesse pleure devant son grand-père parce qu’elle n’a pas le soutien des chevaliers. Non mais ça t’étonne franchement ?! Pour ça faudrait peut-être qu’ils aient envie de te suivre Saori. La beauté ne fait pas tout. Si t’es super mignonne mais une véritable garce, tu finiras au placard un jour ou l’autre !

Saori : Mais j’ai finalement changé mon comportement envers les chevaliers. Ils me suivent les yeux fermés maintenant.

Coralie : Oui mais pour ça il a d’abord fallu que Grand-père Kido t’ouvre les yeux. Comme si "ouvrir ton cœur" tu ne pouvais pas le faire de ton propre chef. Seulement après tu t’es inquiétée du sort de tes chevaliers. Ingrate !

 

APARTÉ :

Je dois vous dire que je suis profondément déçue par le personnage de Saori, réincarnation d’Athéna. Pourquoi ? Non seulement pour le comportement dont elle fait preuve expliqué juste au-dessus, mais aussi parce que je ne reconnais en rien Athéna en Saori. Pour rappel, chez les grecs, Athéna est la déesse de la guerre. Elle connait les stratégies militaires, donc dans mon esprit elle sait se battre.

Alors non seulement elle fait des conneries comme envoyer un courrier annonçant leur arrivée au Grand Pope tout en sachant qu’il veut sa mort. Tu t’étonnes de t’être pris une flèche dans le cœur ? Vraiment ? Mais en plus les chevaliers se sont battus jusqu'aux Enfers voire jusqu'à Elysion pour lui amener son armure et pour en faire quoi ?! Eh bah rien du tout puisque mademoiselle n’a pas réagi quand il le fallait, provoquant ainsi une blessure très grave à Seiya. C’est Athéna qui est à leur côté ou Aphrodite ? Parce qu’Aphrodite, je peux imaginer qu’elle ne lève la main sur qui que ce soit, mais Athéna ?! C’est une blague ?!

 

Saori : Je te rappelle que je n’ai que 13 ans.

Coralie : Oui c’est un peu l’âge des chevaliers de bronze et pourtant ils ont plus de volonté que toi. Et franchement je te vois plus comme une femme qu’une adolescente, tout comme eux. De plus, ce n’est pas comme si c’était la première fois qu’Athéna affrontait Hadès. Cela s’était déjà produit alors je me demande vraiment comment tu as remporté la précédente bataille avec un comportement pareil. Tu ne vas tout de même pas me dire qu’Athéna a la mémoire d’un poisson rouge !

Saori : Oui mais sinon il n’y aurait pas d’histoire.

Coralie : Ça n’excuse pas tes conneries Saori ! Faudra vraiment que je vois les autres séries pour y voir plus clair. J’espère que les scénaristes se sont rattrapés.

 

2. Les disciples de Shaka

Coralie : Oh mince je vais m’en prendre au chevalier de la vierge… D’ailleurs il me regarde d’un air assassin. Tant pis je prends le risque parce que mon p’tit Shaka, tu n’es pas très clair !

Shaka - se contenant déjà : Comment ça "je ne suis pas clair" ?

Preceptes

Source : http://bouddhisme-universite.org/decouverte/

 

Au-dessus vous voyez une liste des préceptes du bouddhisme (Shaka suivant "normalement" l’enseignement de Bouddha). Le premier précepte étant "ne pas prendre la vie de quelque chose de vivant". Bon, je mets de côté le fait qu’il soit chevalier d’Athéna. Toutefois dans l’épisode 54 où Ikki finit de se refaire une santé à base de fumée toxique… Depuis quand la fumée toxique est bonne pour la santé ?!

 

Ikki : C’est pour facilité la régénération de l’armure du Phoenix !

Coralie : Défends-toi comme tu veux mon p’tit père mais n’oublie pas que tu as le corps d’un mortel et qu’à l’exposition de fumée toxique, ta santé elle craint ! Bon, revenons à Shaka. Dans cet épisode Ikki est stoppé par deux disciples de Shaka (Aghora du Lotus et Shiva du Paon) qui ont pour mission de tuer le Phoenix.

Shaka - indigné : En tant que chevalier d’Athéna, où est le problème ? J’ignorais à ce moment-là qu’Athéna était réellement de leur côté.

Coralie : Ça je veux bien l’admettre Shaka mais ce n’est pas là où je veux en venir. Ce n’est pas pour Ikki que je m’inquiète mais pour la gamine qui a failli être tuée par l’un de tes disciples, à savoir Shiva !

Shiva - tout content d’avoir de l’attention : On parle de moi ?

Coralie : Toi dégage, ou je te tape à coup de marteau façon Nicky Larson !

Shiva - espiègle : Avec ce petit bidule ? Laisse-moi rire !

Coralie : Shaka, dans tes enseignements, tu n’enseignes pas les 5 préceptes à tes disciples ? Cet imbécile a osé dire que son grand-père était mort, qu’elle n’avait plus de famille donc elle pouvait mourir ; ça lui épargnera bien des souffrances. Or c’est faux. Qu’elle n’ait plus de famille, je suis d’accord elle est devenue orpheline. Elle regarde Shiva sévèrement et s'approche au fur et à mesure de lui. Mais qui te dit qu’elle n’a pas des amis ? Qui te dit qu’elle est vraiment seule ? Qui t’a dit qu’elle souhaitait mourir ? De quel droit décides-tu pour elle ?! Si ça se trouve elle va se faire des amis après avoir fait son deuil. Peut-être qu'elle va apprendre la musique pour surmonter sa douleur ?

Shiva : Hey, reviens de ton monde de bisounours. Tu veux un câlin ?

Coralie lui balance son marteau mais le manque de peu. Shiva s’éloigne vers la porte.

Shiva - se moquant : Apprends à viser ma p’tite !

Coralie : Grr ! Dehors ! Elle fait sortir Shiva (qui se laisse gentiment faire avec un sourire moqueur) et lui claque la porte au nez. La juge se retourne et s'appuie contre la porte. La vie n’est pas faite que de malheur et ton disciple veut la priver du bonheur qu’elle pourrait éventuellement avoir. Elle peut aussi rencontrer quelqu’un et se mettre en ménage, ça aussi c’est un bonheur si on trouve la bonne personne. Donc voir l’image d’une petite fille jetée dans un volcan, ça m’a horriblement choquée.

Shiva - à travers la porte : Petite nature ! Trop sentimentale !

Coralie - levant les yeux au ciel : Heureusement la p'tite a pu être sauvée par Ikki. Après Shaka, dis-moi une chose. Dans le flashback on te voit avec plusieurs élèves pendant ton cours, n'est-ce pas ? Si si, j'ai une preuve !

Disciples

 

Coralie : Deux sont morts de la main d’Ikki. Mais ils sont passés où tous les autres ? On n’en entend pas du tout parler dans la série. Saga les aurait-il envoyés dans une autre dimension eux aussi ? Ils n'ont pas été sages ? Ils ont été punis ?

Shaka - les yeux écarquillés : Vous n’aviez pas parlé de la bâillonner celle-là ?

Minos : Je peux faire ça tout de suite si tu veux.

Coralie - fâchée : C’est mon tribunal ! C’est moi qui suis la juge ici ! Alors dehors !

Minos – sortant de la pièce : Mais c’est qu’elle s’énerve la p’tite.

Il ferme la porte avec un air comploteur puis s’en va chercher Eaque.

V. L'affaire Deathmask

Un autre dossier s’évapore dans la main de la juge.

Coralie : Bon maintenant le cas Deathmask, qui est montré comme un homme cruel, odieux et sans pitié.

Deathmask : Ouh fais gaffe à ce que tu vas dire. Je peux faire très mal si je veux.

Coralie : Oui et c’est bien ce que je te reproche !

Deathmask : Hein ?

 

Comme je le disais avant que cette andouille ne me coupe la parole, dès sa première apparition Deathmask est un ennemi. Je ne vois rien de mal à cela, on a des bons guerriers d’un côté, il faut bien de mauvaises personnes à combattre. Pour se justifier il dit "on ne se soucie pas des femmes et des enfants qui meurent sous les bombes". Malheureusement je ne peux pas lui donner tort, mais est-ce pour autant que cela justifie ses actes immoraux ? Le problème que je vois aussi et qui a été souligné par Shiryû, c’est le fait que Deathmask détient une armure d’or. Toutefois lors du discours de Saori pendant le tournoi dans l’épisode 3, elle dit "seulement les 12 chevaliers les plus courageux et les plus puissants parmi les 88 pourront avoir une armure d’or". Deathmask recule face à un combat qu’il sait déjà perdu d’avance, chose qu’on a vu avec Mû du bélier aux cinq pics. J’ai même vu Deathmask et Aphrodite supplier Rhadamanthe, un des juges des Enfers, de les laisser en vie. Alors question : Comment Deathmask a-t-il pu obtenir une telle armure ?

 

Deathmask : C’est simple, je l’ai remporté lors d’une tombola.

Coralie : Non sérieusement, ne déconne pas là-dessus. Je n’ai pas du tout apprécié de te voir, ainsi qu’Aphrodite, supplier ton ennemi comme un poltron. Où étaient passés votre courage et votre puissance à ce moment-là ?

Aphrodite – vexé : Au château Heinstein (celui de Pandore) il y avait une barrière qui protégeait les spectres, notre puissance était largement réduite je te signale.

Coralie : Oui c’est vrai, à votre place je n’aurais peut-être pas été mieux. Mais vous êtes des chevaliers d’or, pas moi. Et je n’ai jamais vu un chevalier d’or supplier son ennemi. Vous ne me ferez par croire que vous avez obtenu ces armures tout à fait au hasard. Où était donc passé votre honneur de chevalier ?

Rhadamanthe - souriant : Dans le fond du puits !

Coralie - furieuse : Toi tu sors ! Tu t’en es pris à Mû alors sors tout de suite !

Rhadamanthe - amusé : Sinon quoi ?

Coralie : Sinon je t’en colle une !

Rhadamanthe - faussement impressionné : Wouah, j’ai vachement peur.

Coralie - énervée : Ici c’est moi la juge alors dehors ! Elle prend Rhadamanthe par le col et le fout dehors. À peine arrivé qu’il m’emmerde déjà lui. C’est mon analyse alors laissez-moi finir ! Au fait, il s'est bien laissé faire aussi Rhadamanthe pour le coup. Bref.

 

APARTÉ :

Une petite parenthèse avant de passer à la suite. Dans l’introduction, je vous ai dit avoir vu Soul of Gold (événement centré sur les chevaliers d’or et se déroulant pendant que Seiya se trouve à Elysion avec ses compagnons d’arme). Dans celui-ci, on voit les chevaliers qui ont été ressuscités pour une raison inconnue au départ. Deathmask refuse de combattre, préférant profiter de cette nouvelle vie au maximum. Il tombe amoureux d’une femme nommée Helena. Déjà là il n’y a rien qui vous choque ? Il est passé où notre chevalier cruel qui n’en avait rien à faire de la beauté d’une femme ? Parce que lors de ces précédents crimes qu’on lui attribue dans la série d’origine, je ne peux pas croire que toutes les femmes qu’il a tuées étaient moches. Ce n’est pas pour autant qu’elles ne sont pas passées de vie à trépas pour participer à la décoration de son temple. Pour Aphrodite, cela me choquerait moins parce qu’il n’est pas montré comme quelqu’un d’entièrement cruel. Il aime ce qui est beau. Mais ce n’est pas le cas de Deathmask. Alors qu’est-ce qui explique un changement aussi radical ? On ne change pas son comportement du jour au lendemain, surtout en passant d’un extrême à l’autre comme ça. Du coup je me pose les questions suivantes :

  • Les créateurs ont-ils vraiment pris le temps de bien développer leurs personnages ?
  • Deathmask n’a-t-il pas été choisi au hasard au début parce qu’il fallait absolument un mauvais protagoniste lorsqu’il apparaît pour la première fois dans l’histoire ?
  • Par conséquent, mérite-t-il réellement la réputation qu’on lui a faite ?
  • Est-ce que les crimes, qu’il a soi-disant commis, étaient-ils volontaires ou pas ? Ou était-ce plutôt une contrainte dont il n’avait pas le contrôle ?
  • Si c’est le cas, qu’est-ce qui l’a poussé à devenir aussi cruel ? Qu’a-t-il bien pu subir avant son apparition ?

 

Seiya : Est-ce encore toi qui cherche inévitablement la petite bête ?

Coralie : C’est quoi cette façon de toujours m’interrompre quand je suis bien lancée ?!

Seiya : Justement parce que t’es bien lancée et qu’il faut te freiner sinon c’est parti pour 3 heures de topo et personnellement j’ai autre chose à faire que de t’écouter.

Coralie : Bah prend la porte, je ne te retiens pas.

Le jeune homme se dirigea vers la porte puis l’enlève de ses gonds.

Seiya : Je la pose où ?

Coralie – regard blasé : Remets-moi cette porte là où tu l’as eu et dégage !

Seiya remet la porte et s’en va d’un air tout fier.

Sérieusement, vous avez déjà vu quelqu’un passer d’un extrême à l’autre en un claquement de doigt ? Non. Changer son comportement demande à gros travail sur soi. Ce n’est pas aussi simple de modifier son caractère lorsqu’on a pris un mauvais pli. À moins d’avoir eu un choc, quelque chose qui fait "tilt".

Aiolia : Oui mais je te signale que lors de notre résurrection, on s’est écrasé sur la terre.

Coralie : Tu ne sembles pas souffrir de troubles psychologiques. Deathmask serait vraiment tombé sur la tête alors ?

Deathmask : Dis que je suis devenu totalement idiot tant que tu y es !

Coralie : Non, je ne me le permettrai pas.

Mû – de sa voix horriblement douce : Et qu’est-ce que tu en conclus alors ?

Je pense qu’à la base Deathmask n’est pas un homme aussi mauvais qu’on veut nous le faire croire. Et que dans Soul of Gold sa véritable personnalité survient ; comme si autrefois on avait cherché à l’enfuir pour les besoins de la série animée. Cela expliquerait pourquoi il a obtenu une armure d’or. Parce qu’il ne faut pas prendre les spectateurs pour des imbéciles. Les armures sont attribuées aux personnes méritantes. Si Deathmask a obtenu le droit de porter une armure d’or, c’est qu’au moment où on la lui a remise, il était méritant. Rien à voir avec le méchant Deathmask poltron qu’on nous a présenté dans la série. Après fainéant, peut-être, c’est possible, je n’ai pas été voir jusque là, mais cela peut expliquer pourquoi il refuse certains combats.

Deathmask : Pourquoi tu me traites de fainéant ?

Coralie : Parce que quand tu veux, tu peux ! On l’a vu lorsqu’Andreas s’en est pris à Helena.

Camus - sceptique : Tu crois sincèrement qu’il y a quelque chose de bon en lui ? J’en doute encore. Tu oublies les visages exposés dans son temple.

Coralie : T’as vu un peu la tronche des visages toi ? Quand on marche dessus, ça s’aplatit. C’est de la mousse ou quoi ?

Camus – énervé : Ce sont des âmes ! Donc intangibles !

Coralie : Tu m’excuseras mais dans ce cas, quand on marche dessus, on devrait passer au travers ! Voilà !

Camus se retient de la congeler… Un cercueil de glace serait bien tentant.

Coralie : Si t’as rien à ajouter, on ferme la parenthèse et on passe à la suite.

VI. Quelques extras

Voici maintenant des petites affaires que je n’ai pas su classer ailleurs. Je ne voulais pas faire un plan trop chargé donc j’ai tout regroupé ici.

 

1. Le manque d'indices temporels

Au début de l’animé on a droit à quelques indices temporels, essentiels pour comprendre l’histoire. Et rapidement pour une raison que j’ignore, ces indices disparaissent, on n’y a plus droit. Cela cause problème parce que comme nous n’avons plus aucun indice, cela donne l’impression que les personnages se téléportent d’un endroit à un autre. C’est assez perturbant pour une spectatrice comme moi.

 

Ikki : En même temps, qu’est-ce qui ne te perturbe pas toi ?

Coralie : Je suis navrée Ikki mais je peux fermer les yeux à certains endroits mais il y a un passage avec Marine où c’est vachement flagrant.

Shaina : Hey ne t’en prends pas à mon amie !

Coralie : Tu dis ça alors que tu lui explosé la figure en début de saison ? T’es sérieuse là ? D’ailleurs j’ai jamais compris pourquoi elle s’était laissée faire.

 

En effet, dans l’épisode 40 June est malmenée par Reda et doit se reposer pendant que Shun part au sanctuaire, plus tard elle explique à Marine ce qui s’est passé. Les chevaliers sont déjà au sanctuaire en train d’affronter les chevaliers d’or. Donc si on suit l’histoire telle qu'elle est présentée, sans indices de temps, Marine est auprès de June pendant que les chevaliers tentent de sauver Saori. Elle est donc au Japon à ce moment précis. Et du Japon à Athènes, il y a quand même pas mal de distance.

 

Map 1

 

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, il y a au moins 15 heures de vol entre le Japon et la Grèce. Donc question : Comment Marine a-t-elle pu arriver à temps pour sauver Seiya des épines d’Aphrodite ? La seule réponse possible est l’absence d’indices de temps qui excuserait cette erreur.

 

2. Fonction de dernières minutes

Lors du combat entre les deux cygnes dans l’épisode 11, il y a un point qui m’a interpelé.

Hyoga : Ouais pour pas changer. Cette fois c’est encore moi qui vais s’en prendre plein la tronche.

Coralie : Mais non, pas toi, cette fois ça concerne Cygne Noir.

Cygne Noir – d’un regard sadique : Vas-y, ose l’ouvrir pour voir.

Coralie : Mais je vais le faire.

 

À la fin du combat, Cygne Noir enlève la tête de l’oiseau de son casque. Celle-ci disparaît pour transmettre des informations à Ikki sur les techniques de combat de Hyoga. Je vais encore chipoter un peu car c’est un peu la même chose qu’avec les capteurs lors des Galaxian Wars. C’est un élément qui nous tombe dessus comme un cheveu sur la soupe. Pourquoi ne voit-on pas une scène montrant Ikki donnant l’ordre à Cygne noir de lui envoyer les infos ? Cela rendrait la scène plus crédible parce qu’avant, nous n’avons aucune information au sujet d’une possible transmission par ce moyen-là. Par conséquent je me pose pas mal de questions.

  • Est-ce que Hyoga serait plus fort que Ikki ?
  • Cela montrerait-il une certaine crainte de la part du chevalier du Phoenix ?
  • Mais Ikki est censé être le plus puissant des cinq chevaliers alors pourquoi cette précaution ?
  • Et pourquoi Hyoga ne peut-il pas faire de même avec un élément de son casque du coup ?
  • Comment cela fonctionne en fait ? Est-ce que c’est comme les enregistrements qu’on peut faire dans la terre ? C’est quoi comme système de transmission ?

 

3. Routine pesante

Un gros problème qui m’a chagriné durant la série, c’est la répétition de quasiment le même schéma. Même dans Soul of Gold il est similaire.


Saori risque sa vie → Temps imparti → Suite de combats pour sauver Saori → Ennemi vaincu + Saori sauvée.

 

Bon, dans Soul of Gold, Saori est très peu présente mais le schéma reste le même. Est-ce encore un des codes sh?nen que je ne comprends pas ? Si c’est le cas, dites-le-moi en commentaire. Cependant, cet aspect répétitif plonge le spectateur dans une routine assez pesante au final. On n’a plus d’effets de surprise puisqu’on sait à quoi s’attendre.

Pourtant, plutôt que de répéter le même schéma constamment, il n’aurait pas été plus intéressant de développer davantage les personnages ? Là il y a tellement de combats que le spectateur n’a pas le temps de connaître les protagonistes. La série animée compte quand même 145 épisodes. C’est largement suffisant pour en apprendre plus sur eux, non ? Qui peut me faire un topo sur Camus ? Milo ? Shura ? Aldébaran ? Le p’tit Kanon qui sort de nulle part ? J’aurais peut-être pu mieux cerner Deathmask si cela avait été fait. Finalement on ne sait pas grand-chose sur eux et cela m’horripile un peu parce que les créateurs avaient de quoi faire une excellente série et je reste avec l’impression d’un travail bâclé. Quel dommage, les idées étaient là !

 

4. Une légende volée !

Coralie : C’est au tour de notre beau Shura de passer en jugement.

Shura - surpris : Quoi ?! Qu’est-ce que j’ai fait ?!

Coralie : Toi, rien. Mais c’est ce que le créateur a fait qui ne me plaît pas.

Shura : C’est-à-dire ?

Coralie : Excalibur, l’épée d’Athéna ? Il est sûr l’auteur là ? Excalibur est une légende bretonne, elle est l’épée du roi Arthur Pendragon, roi des bretons. Elle n'est en aucun cas l’épée d’Athéna ! Alors c’est quoi cette façon de voler les légendes d'autrui ? Il n’y en a pas suffisamment en Grèce pour pouvoir t’offrir une arme exceptionnelle ? Sinon on peut s’inspirer d’autres légendes pour perfectionner ses techniques de combats, ça je peux l’accepter. Mais dire qu’Excalibur est l’épée d’Athéna, je suis navrée mais je ne peux pas cautionner ça !

Shura : Je suis désolé Señorita mais je ne fais que suivre le scénario.

Coralie : J’entends bien Shura, ce n’est pas toi que j’incrimine mais l’auteur. Même s’il voulait s’inspirer d’Excalibur, j’aurais préféré qu’il appelle l’épée d’Athéna autrement. Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire.

Shura : Hum… Comme tu m’as qualifié de bel homme je laisse passer.

Shiryû : Ah c’est comme ça que ça marche avec toi ?! Suffit qu’une femme te jette des fleurs pour que tu sois d’accord. Si j’avais su, je l’aurais appelé avant !

Shura : Ce n’est pas tous les jours qu’une femme me fait des compliments alors je prends ce qui vient.

Coralie – un peu gênée : Bon, je n’ai plus de dossiers sur mon bureau. Si personne n’a quoi que ce soit à ajouter, je lève la séance.

Shiryû : Tu oseras en sortir de ton tribunal après tout ce que tu nous as dis ?

Énorme blanc.

Coralie : Alors là tu m’poses une colle.

Les chevaliers sourient sournoisement.

Seiya : Alors tu vas reconsidérer ce que tu as osé nous dire ?

Coralie : Pourquoi le ferais-je ? Les points que j’ai soulevés ne sont pas incorrects. Alors non, je ne retire en rien ce que j’ai dit jusqu’à présent.

Rhadamanthe ouvre la porte d'entrée, Eaque et Minos s’amènent dans la salle avec un grand coffre qu’ils posent en plein milieu.

Coralie : C’est quoi ça ? Et c’est quoi cette trappe ?

Eaque : Qui veut bien l’attraper ? Le coffre à bobo est arrivé.

Avec tous les chevaliers autour d’elle, la juge se sentait cernée, impossible de fuir.

Coralie : Pff la mauvaise foi que vous avez franchement. Vous ne m’avez toujours pas dit à quoi servait cette trappe.

Eaque - avec un sourire malicieux : Tu te souviens de Hook ? Un film que tu as si souvent vu étant petite.

À cet instant, la juge semblait se décomposer.

Coralie : Vous n’allez pas faire ça ?!

Milo – d’un air sadique : On va se gêner.

Coralie : Alors vous tous contre moi ?! C’est ça les chevaliers du zodiaque ?!

Ikki - la pointant du doigt : Choppez-la !

Camus lui attrapa les bras tandis que Milo lui bloquait les jambes.

Coralie - très en colère : Lâchez-moi ! Ce n’est pas digne des chevaliers !

Camus : Tu as dit toi-même que nous n’étions plus chevaliers.

Milo : Maintenant t’assumes.

Coralie - effrayée : Mais vous n’êtes pas sérieux ?! Je rêve !

Shaka : Voilà ce qu’il en coûte de s’en prendre aux chevaliers du zodiaque.

Eaque ouvre le coffre et les chevaliers la mettent dedans.

Coralie : Bande de pirates ! Ils referment le coffre. Il fait tout noir !

Le chevalier du scorpion ouvre la trappe.

Milo : Tiens des p’tits compagnons !

Coralie : DÉGAGE !

Shiva : Tu vois t'as de la puissance dans la voix quand tu veux ! Pas besoin des astuces de Hyoga !

Milo – toujours moqueur : Je peux te mettre des mygales sinon si tu préfères.

Coralie : Si jamais je t’attrape ça va aller mal ! Parole de Gémeaux !

Saga : Tiens ? Elle est du même signe que moi. Méfie-toi Milo, on ne sait jamais ce que ça pourrait donner.

Milo - jetant les faux scorpions : Hum... Je prends le risque.

Coralie : Aahh ! Je te jure que je m’vengerai ! Je n’ai pas encore tout dis sur vous ! Je vais vous taper la honte !

Milo - refermant la trappe : Mais oui, c’est ça.

La juge hurlait, elle maudissait et frappait les parois du coffre. Elle gesticulait tellement que le coffre se déplaçait petit à petit, ce qui faisait bien rire un peu tout le monde, surtout les plus filous. Mais à un moment, on n’entendait plus rien ; comme si la juge avait disparu. Elle n’aurait pas fait une crise cardiaque quand même ? Milo rouvre immédiatement le coffre, elle n’était plus là.

Milo - déçu : T’es pas drôle Mû.

Mû : Elle est arachnophobe. Vous l’avez suffisamment puni comme ça.

Deathmask : Bon bah je crois que la séance est levée.

Conclusion

Bon, maintenant que j’ai descendu la série à la limite d’être enfermée dans un coffre avec des scorpions pour seule compagnie…

Coralie : D’ailleurs merci Mû, t’es vraiment un ange.

Mû : Je t'en prie. Évite de provoquer la colère des chevaliers la prochaine fois. Il ne faut pas toucher à leur honneur.

Coralie : Mais toi non plus tu n’es plus chevalier, si on suit la logique de la pratique de l’Athena Exclamation. Pourquoi tu m’as téléporté ? Les autres chevaliers vont t’en vouloir.

Mû : Non. Eux pensent qu’ils t’ont vraiment mis dans ce coffre. Ils se sont fait berner. Et… À défaut d’être un chevalier, je suis devenu un ange... Toutefois j’avoue que c’était drôle à voir.

Coralie – un peu amusée : Ah d’accord, toi aussi tu te moques de moi en fait ?

Mû lui fit son plus beau sourire.

Coralie - charmée : Crapule.

 

… Bon ! Il est temps pour moi de vous dire pourquoi j’aime cette série. Eh oui, ce n’est pas tout de critiquer mais une bonne critique se doit de mettre en avant des points positifs car en effet malgré tout ce que j’ai pu dire avant, il y en a.

 

1. Les graphismes

Lorsqu’on voit un dessin animé, forcément la première chose qu’on voit, c’est la qualité graphique. Donc une chose que je ne peux pas dénigrer, ce sont les dessins qui sont vraiment agréables à voir. Malgré quelques plans qui restent bizarres, en général on se plait à visualiser l’ensemble des dessins. Les couleurs sont belles, pas trop criardes, douces. Les personnages sont beaux, et je ne parle pas forcément de Misty. Le pire c’est qu’il est français, heureusement qu’on a Camus pour remonter la barre. D’ailleurs il y en a tellement des beaux garçons (oui parce que les femmes chevaliers portent des masques donc difficile de voir le visage, excepté Shaina et Geist ; Marine a été dessiné de façon à ressembler à Seika alors je doute de son vrai visage. Ah si ! Il y a June !) que la beauté n’est plus vraiment un critère de sélection pour les personnages. Bref, c’est un régal pour les yeux même encore maintenant. Après certes c’est une question de goût. Dans un sens c’est une bonne chose, on cherche d’autres valeurs bien plus importantes pour sélectionner nos chevaliers favoris. Cela ne m’étonnerait pas du tout qu’un gamin me dise "je n’aime pas ce personnage, il est méchant" au lieu de "je n'aime pas ce personnage, il n'est pas beau". C’est tout à fait normal.

 

2. La diversité culturelle et les connaissances apportées

On ne croirait pas comme ça mais, bien qu’il y ait énormément voire trop de combats qui s’enchaînent, il y a beaucoup d’éléments culturels dans cet animé : mythologie grecque, nordique, indienne, tibétaine.

Il y a aussi des connaissances qui sont fournies dans des domaines spécifiques, par exemple le point zéro de Camus (personnage créé en l'honneur de l'auteur français Albert Camus). J’apprécie car c’est le genre de détail qui apporte de la crédibilité à une œuvre. Aussi Camus prouve que la physique est très importante dans l’écriture d’une œuvre. Ce n’était peut-être pas volontaire de la part de l'auteur, mais j’apprécie tout de même car on a tenté de me dire le contraire de façon assez violente. Mais bon, c'est Twitter, faut pas chercher à comprendre.

Toutefois je me rappelle qu’un de mes profs nous avait dit en cours "la physique-chimie, c’est de la magie" et il a tout à fait raison. Quand on se renseigne bien sur la physique et la chimie, l’effet de magie disparaît (pas vraiment mais un peu quand même). Et je vous avoue que j’utilise beaucoup de la physique-chimie pour créer mes tours de magie dans mes projets d’écriture ; déjà rien que pour savoir (ou même imaginer) comment un sortilège pourrait être annulé ; ou encore quelles seraient les conséquences d’un sortilège trop puissant ?

Je suis quelqu’un qui fait beaucoup de recherches et je me suis un peu amusée à vérifier si les informations qu’on nous donnait dans l’animé étaient vraies. Je suis ravie de voir qu’on peut faire confiance au créateur de ce côté-là. J’ai même constaté la véracité des propos de Dohko au sujet du fleuve ayant changé le sens de son courant. Ce que Dohko dit est vrai, bien que dit comme il l'a évoqué était difficile à croire. Seulement ce qu’il omet de dire c’est que cela ne s’est pas fait du jour au lendemain comme par magie. Eh oui, logique, la nature s’en est chargée à son rythme. En même temps fallait bien s'en douter. Donc voir autant de connaissances dans ce genre d’animé m'a fait grandement plaisir.

 

3. Des personnages cultivés

C’est un point que j’ai beaucoup apprécié. Les chevaliers sont loin d'être stupides, cela aurait été vraiment dommage. Beaucoup d'entre eux connaissent des histoires qu’ils racontent au moment voulu. C’est également grâce à la culture qu’ils détiennent qu’ils arrivent à avancer, pas uniquement grâce à leur cosmos. Quand je vous le dis que le cosmos ne fait pas tout ! On n'a pas voulu me croire !

 

Seiya : Ah tu vois qu’on n’est pas si cloche que ça !

Coralie - sourire malicieux : J'adore taquiner.

 

4. L'union fait la force

Si les chevaliers de bronze ont pu aller aussi loin (outre le fait d’avoir un cosmos inimaginable), c’est parce qu’ils se serrent les coudes. On peut casser une fine branche sans problème, mais casser plusieurs fines branches d’un coup est bien plus compliqué. Ces jeunes gens l’ont vite compris et cela m’étonne que les chevaliers d’or ne soient pas aussi solidaires…  Enfin, je suis encore mauvaise langue. Ils le sont seulement quand il faut se foutre en l’air pour l’amour et la justice (triste souvenir). Mais bon, ils ont tous leur petit caractère.

 

5. Un possible combat

Au début du sh?nen et à travers un flashback, j’ai pu remarquer que les chevaliers japonais étaient victimes de racisme. L’auteur aurait-il voulu lancer un message contre le racisme à travers sa création ? Si c’est le cas, j’apprécie le geste car le racisme est encore bien trop présent dans nos vies. Comme le dit Aiolia "n’importe qui peut devenir chevalier, peu importe son origine".

 

AU FINAL !

Je trouve que nous faire une saga façon Peter Jackson (ou Stevens Spielberg, prenez le réalisateur que vous voulez) pour cette série animée serait vraiment génial. Oui je dis bien une saga avec de vrais acteurs et non un film 3D d’1h30 où tout est bâclé. J'aimerais qu'on puisse avoir le temps de connaître davantage les personnages. Et pas besoin de lunettes pour montrer que Mû est intelligent ! Rien qu’en le voyant, on sent certaines choses, notamment son intelligence, son calme et son humilité. Bref tous ces aspects qui font qu’on ressent un profond respect pour lui. Et si au passage on pouvait éviter de faire chanter Deathmask, cela ne serait pas plus mal, en plus entouré de masques colorés… Juste non ! Gardez un minimum d’estime pour ce personnage qui endosse un rôle un peu ingrat par rapport aux autres.

 

Deathmask : Wow, c’est sympa de défendre mon cas. Ça veut dire que tu m’aimes bien en fait ?

Coralie : J’ai plus fait l’avocat du diable en réalité.

Deathmask - sourire sceptique : Hum, bien sûr.

 

Avec l’univers de Saint Seiya il y a vraiment de quoi faire. En corrigeant les erreurs, comme cela avait été fait pour La Belle et la Bête sorti en 2017 avec Emma Watson et Luke Evans, une série film pourrait faire le plus grand bonheur des fans. Alors croisons les doigts pour qu’on nous sorte enfin des productions dignes de cet univers fantastique !

Aussi par pitié, refaites les armures d'origine ! Elles sont vraiment superbes alors pourquoi les modifier ? Et qu'on ne me dit pas qu'elles sont irréalisables en vrai, c'est faux. Elles ont été réalisées grandeur nature à plusieurs reprises, voyez vous-même sur cette page. Il suffirait d'en faire des versions articulées pour récupérer la prestance des chevaliers (tout grade compris).

NB : Il est possible que vous ayez repéré des petits clins d'oeil aux épisodes de CDZAbridged. C'est normal mais pas vraiment volontaire en fait. J'ai adoré regarder sa parodie sur Youtube alors il est probable qu'il m'ait un peu influencé. Je suis navrée. Du coup, n'hésitez pas à aller voir sa parodie sur Saint Seiya !

 

Date de dernière mise à jour : 2020-07-15

Commentaires

  • Maritza

    1 Maritza Le 2019-10-05

    ouaaaaa mais elle est archi longue O.O grandiou c'est carrément un looooonnng document j'aime bien :3
    allez hop dans les marque-pages :) :) :)
    ça m'a l'air trèèès fourni !
    Coralie Fouriau

    Coralie Fouriau Le 2019-10-05

    Il est vrai qu'il y avait beaucoup à dire. Et encore je n'ai pas fini d'en parler. Merci pour ta visite. :)
  • Magali

    2 Magali Le 2019-06-17

    Bonjour votre Honneur!

    J'ai fait comme vous avez dit madame la juge, une page pour lire et une pour les commentaires:-D

    Alors, je ne vais pas faire trop d'objections en fait. Comme je vous disais hors de l'audience, je suis beaucoup moins dérangée que vous par certains détails parce que
    1) je ne les remarque pas.
    2) si je les remarque, je me dis que de toute façon, les chevaliers ont des pouvoirs surhumains alors ça explique beaucoup de choses.
    Ouais, je suis bon public en fait.

    Par contre, il y a une incohérence que j'ai toujours trouvée flagrante, c'est le fameux "La même attaque ne marche jamais deux fois sur un chevalier" qu'on nous rabâche sur 145 épisodes. Pendant lesquels chaque chevalier utilise pendant tous ses combats 40 fois les mêmes 2-3 attaques (quand tout va bien) jusqu'à ce qu'elles finissent par marcher. Une explication?

    Sinon c'est un détail mais au rayon "superpouvoirs", si l'un des accusés veut partager ses trucs pour garder des cheveux impeccablement bien coiffés et pas emmêlés alors que tout le reste de sa personne est en loque, je suis preneuse, hein.

    Et un point négatif aussi, ça m'arrache les doigts de l'écrire mais c'est le sexisme. Sans parler des tenues des chevaliers femmes (au fait, June est vraiment bronze? j'ai toujours cru qu'elle était argent!), ou de l'attitude désastreuse de Saori, je trouve insupportable les remarques faussement galantes du style "ah mais non, moi je préfère mourir que frapper une femme" - typiquement quand c'est Seiya qui ne veut pas se défendre face à Shaina. Petit, elle est plus forte que toi, arrête avec ton machisme à deux balles (pardon votre Honneur mais j'en profite comme je les ai sous la main dans votre tribunal, hein).

    Dans les points positifs maintenant, je suis bien d'accord avec vous que ça ouvre l'esprit sur plein de choses. Grâce à Saint Seiya je me suis beaucoup intéressée à la mythologie grecque, et mine de rien ça m'est toujours resté par la suite. Je suis sûre que ça m'a été utile dans mes études en plus.

    Une autre chose que j'apprécie c'est que je trouve qu'on est pas dans un schéma manichéen avec d'un côté les gentils et de l'autre les méchants. Alors, y a les gentils, et des méchants. Mais après chez les opposants tu as aussi ceux qui sont honnêtes mais qui se sont trompés, ceux qui ont des doutes, ceux qui font semblant d'être méchants alors qu'en fait ils sont gentils, ceux qui n'ont aucune envie d'être là mais que des mauvaises circonstances y ont amenés... D'ailleurs un truc que j'aime bien dans l'arc d'Asgard c'est qu'on a un peu la backstory des guerriers d'Odin et on comprend que pour la plupart, c'est pas des mauvais bougres, mais voilà ils ont eu la malchance de tomber du mauvais côté. Et je vous rejoins sur le fait que ça serait plus intéressant de mieux creuser la personnalité et l'histoire des adversaires plutôt que d'envoyer 1500 chevaliers se battre à la queue leu leu.

    Et aussi, je trouve que mine de rien il y a des sujets plutôt profonds qui sont abordés, par rapport au deuil ou à la mort par exemple, et je pense que ça contribue au fait qu'on puisse apprécier la série même adulte.

    Donc voilà mes commentaires Mme la juge, désolée si j'ai monopolisé la parole, je m'enfuis avant de finir bâillonnée ou pire enfermée dans le coffre!
    Coralie Fouriau

    Coralie Fouriau Le 2019-06-17

    Bonjour, Enfin quelqu’un qui fait les choses correctement. Merci ! (Tapez pas les autres, je déconne). Argh, tu t’es laissé manipuler par le charme de ces infâmes vautours ! Laisse-moi t’aider à te défaire de cet enchantement. J’en fais trop ? T’es sûre ? Bon. « Il y a une incohérence que j'ai toujours trouvée flagrante, c'est le fameux "La même attaque ne marche jamais deux fois sur un chevalier" » --> Alors oui, je n’en ai pas parlé parce que j’avais déjà trop de dossiers sous la main. Mais c’est vrai que ça m’a gêné aussi. Là aussi il y a une incohérence. « Mais je t’ai dit que ça ne marche pas deux fois sur le même chevalier ! » « Ah ouais ? C’est ce qu’on va voir ! » « Oh mince ça a marché la troisième fois ! Impossible ! » C’est assez drôle en fait. « Sinon c'est un détail mais au rayon "superpouvoirs", si l'un des accusés veut partager ses trucs pour garder des cheveux impeccablement bien coiffés et pas emmêlés alors que tout le reste de sa personne est en loque, je suis preneuse, hein. » --> Shiryû, tu sais ce qu’il te reste à faire. Shiryû : Oh mais foutez-moi la paix bordel ! --> Bien que j’ai remarqué le sexisme, je n’ai pas fait énormément de remarque dessus. J’ai surtout souligné l’aspect ridicule des armures de ces dames. Mais effectivement il y a une différence marquée entre hommes et femmes chevaliers. J’aurais voulu plus d’explications sur ces fameux masques, savoir pourquoi les femmes doivent cacher leur visage. Tout ce qu’on peut faire c’est émettre des hypothèses mais rien ne sera confirmé. Par contre je confirme que June est bien un chevalier de bronze. Toi aussi tu as été bernée par son armure. Effectivement une femme peut se défendre face à un homme. Shaina n’a pas hésité à lever la main sur lui. Pour moi il aurait dû se défendre. Néanmoins le sexisme est un sujet assez complexe pour les livres. Certains diront comme toi, qu’il est faussement galant, que comme c’est une femme il ne veut pas se battre. Mais d’autres femmes pourraient dire (dans le cas où il l’aurait fait) que l’auteur fait l’apologie de la violence envers les femmes. C’est un sujet très sensible et moi-même quand j’ai écrit mon livre, j’ai dû prendre des pincettes pour éviter que les féministes extrémistes lèvent les bras en l’air. Faut savoir doser. ‘^^ Vas-y, défoule-toi autant que tu veux. Mais prends garde au coffre à bobo. J’y suis allée, c’était pas agréable. Même si les scorpions étaient faux. Ça pique quand même. xD « Mais après chez les opposants tu as aussi ceux qui sont honnêtes mais qui se sont trompés, ceux qui ont des doutes, ceux qui font semblant d'être méchants alors qu'en fait ils sont gentils, ceux qui n'ont aucune envie d'être là mais que des mauvaises circonstances y ont amenés... » --> Point que je n’avais pas souligné mais fort intéressant aussi. Les personnages nous incitent à vouloir en savoir plus sur eux. Effectivement comme l’a dit un des chevaliers (je ne sais plus si c’était Deathmask ou un autre) Il n’y a pas de gentils, pas de méchants. Ce qui peut nous amener à apprécier quelqu’un qu’on a détesté au départ car on fini par se rendre compte de ses réelles intentions. Ah oui, combien de fois j’ai eu mal au cœur pour les guerriers d’Odin. Au final, t’as pas envie qu’ils meurent parce qu’ils ne méritent pas ça (sauf Alberich lui c’était vraiment un pourri !) Comme tu dis, la malchance était de leur côté. En effet, on nous envoie des chevaliers qui meurent beaucoup trop vite. Pas le temps de les connaître qu’ils ne sont déjà plus là. J’aurais bien voulu savoir comment Misty en est venu à se croire le plus bel homme de la Terre. Comme le dirait ma collègue « Il est beau ? Pour sa maman peut-être, c’est relatif. » J’aurais voulu savoir comment Deathmask a obtenu son armure d’or, le coup de la tombola j’y crois pas. Il y a encore plein d’autres choses que j’aurais voulu savoir mais pas le temps malgré les 145 épisodes. --> La mort est un sujet très sensible encore très tabou de nos jours. Bien qu’il m’ait paru cruel, j’ai beaucoup apprécié l’aide que Camus a apporté à Hyoga. Il l’a fait à sa manière, mais bon, c’est Camus. Lui c’est pareil, il est mort beaucoup trop tôt ; comme la plupart des chevaliers. T’en fais pas, la place du coffre est déjà réservée. Mon nom est gravé dessus à jamais. Merci à toi pour ta visite. Cela m’a fait très plaisir d’avoir ton point de vue. À bientôt. :)

Ajouter un commentaire

Anti-spam