Logiciels correction

N'envoyez pas votre histoire sans avoir fait une correction automatique avant. C'est le minimum demandé. Voici quelques logiciels qui vous aideront dans cette tâche fastidieuse.

 

Logiciels installables

 

Antidote : programme présentant un correcteur, des dictionnaires (définitions, synonymes/antonymes, champs lexicaux, conjugaisons, etc.), des guides sur l'orthographe, la grammaire, la syntaxe, la typographie et bien d'autres.

Se procurer Antidote

Le Robert Correcteur : de la même trempe qu'Antidote, c'est celui que j'utilise. Les mises à jour sont gratuites, ce qui signifie que si vous achetez une fois ce programme, vous n'avez plus à payer pour obtenir les versions récentes. J'ignore si c'est le cas pour Antidote. Il y a un dictionnaire personnel où vous pouvez ajouter votre propre vocabulaire, pratique quand on construit un univers avec ses codes. Il permet de dire au Robert Correcteur que votre nouveau mot n'est pas une erreur et qu'il doit être orthographié de la manière que vous l'aurez décidé. Vous pouvez également paramétrer de manière à avoir la correction en temps réel dans le menu "Préférences".

Se procurer Le Robert Correcteur

 

Logiciel en ligne

 

Cordial : il existe une version gratuite en ligne. L'inconvénient est que la capacité de texte est limitée. Donc si vous voulez corriger un roman, il va falloir le faire paragraphe par paragraphe et ce n'est pas l'idéal. Si on veut l'acheter, il faut acheter le programme d'un coup.

cordial.com

Scribens : de même que Cordial, il corrige un extrait en version gratuite (environ 5300 caractères). Néanmoins, on peut souscrire à un abonnement pour réduire le coût. Je conseillerais de prendre un abonnement sur un an en faisant attention aux promotions. À guetter. 

scribens.fr

Reverso : alimenté par Cordial, on a la possibilité de le télécharger ou de s'en servir en ligne. Néanmoins, il s'agit d'une version limitée. L'abonnement peut être intéressant en attendant de s'offrir un logiciel installable.

reverso.net

 

Mon conseil :

Pour être tout à fait honnête avec vous, il est plus profitable de prendre une version installable. Pendant que vous écrivez votre roman, vous pouvez peut-être mettre un peu d'argent de côté pour vous payer un programme.

On peut se contenter d'une version en ligne, un abonnement. Seulement quand on fait le calcul sur plusieurs années avec votre adhésion, vous auriez pu vous payer un logiciel installable et être tranquille. Quand on pense à un logiciel, il faut songer à la manière de le payer. Dans notre cas présent, acheter un logiciel est plus rentable car, si vous avez l'intention de l'utiliser au quotidien (pour une histoire, pour un mail, pour vos articles, etc.), votre logiciel sera rentabilisé sans problème. Alors qu'avec une version abonnement, le logiciel n'est jamais complètement à vous au final. Vous payez sans fin.

Personnellement, j'aime bien la version Robert Correcteur, même s'il ne repère pas les répétitions, parce que les mises à jours sont gratuites. Donc j'ai un logiciel bien à moi, et j'ai aussi droit aux versions récentes du logiciel. J'ignore si c'est pareil avec Antidote, à voir avec ceux qui le connaissent.

Date de dernière mise à jour : 2023-04-25

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×