Fautes ? Vigilance oblige

Dictionary 613910 960 720

 

Si vous voulez être publié, il est clair que vous devez fournir un roman "propre". Ce que j'entends par là, c'est que votre roman doit comporter le moins de fautes possible et pas uniquement d'orthographe.

Je me permets de vous rappeler qu'en France l'instruction des enfants est obligatoire de leur 6 ans jusqu'à leur 16 ans [Source : service-pubic.fr]. Aussi en sortant de l'école vous êtes censé savoir écrire correctement. Je sais que cela peut être une épreuve difficile pour certains. Mais quand on veut écrire des livres, il faut se forcer à écrire dans un langage correct.

Quelles sont les causes de ces problèmes de fautes ?

  • D'abord l'apprentissage irrégulier, survolé et non surtout suivi par un adulte (l'instituteur et les parents). Il est facile de faire des fautes mais le principal est d'être corrigé ou de se corriger.
  • Ensuite le langage SMS n'aide pas non plus à avoir une orthographe correcte. Le langage SMS entre de plus en plus dans la vie des gens car il est vu comme plus rapide. Mais à force de vouloir aller trop vite, on risque de se casser la figure.
  • Enfin il y a la négligence de l'auteur du message. Si celui qui écrit ne fait pas attention à son écriture alors les fautes s'immisceront d'elles-mêmes (orthographe, fautes de frappe).

Comment lutter contre les fautes ?

  1. Apprenez l'orthographe des mots les plus courants. N'hésitez pas à ouvrir un dictionnaire s'il le faut. Le mien est constamment sur mon bureau et je m'en sers chaque fois que j'ai un doute sur l'orthographe d'un mot. Utilisez un Bescherelle pour les conjugaisons.
  2. Attention à la syntaxe. Si vous doutez sur la formulation d'une phrase, tournez-la de façon à ne plus douter. Il serait dommage de laisser des phrases maladroites dans votre beau roman.
  3. N'oubliez pas les accents et les tirets. Un accent oublié est compté comme étant une faute. Donc revoyez vos accents, s'ils sont présents, ce n'est pas pour rien. Ils renseignent souvent sur la façon de prononcer le mot. On ne prononce pas les "é" de "éléphant" de la même manière que le "è" de "brève". L'accent circonflexe peut remplacer un "s" qui a été supprimé par les réformes orthograhiques. Exemple : "Hôpital" s'écrivait autrefois "hospital". Vérifier également les tirets.
  4. Se relire est également important, quitte à relire son texte deux ou trois fois. Au moins vous serez sûr qu'il n'y a pas de fautes. Si vous doutez encore faites lire votre texte par quelqu'un d'autre. Parfois on voit les erreurs des autres alors que les nôtres nous passent sous le nez.
  5. Laissez le langage SMS pour les SMS ou tweets. Prenez le temps d'écrire de belles phrases dans vos commentaires, vos messages ou e-mails. Vous témoignerez ainsi du respect à celui qui reçoit votre message.

 

Bon maintenant, vous n'avez plus d'excuses.

Je ne veux plus voir de fautes sur vos copies.

Bon courage pour l'écriture de votre roman !

Commentaires (2)

coralie-fouriau
  • 1. coralie-fouriau (site web) | 22 Juin 2017
J'aborde aussi ce sujet dans l'article "Écrire son premier roman" dans la troisième partie. Il est certain qu'il vaut mieux corriger plusieurs fois avant d'envoyer son roman à un éditeur pour corriger un maximum de fautes. J'évite de faire des fautes en écrivant mais on est trop plongé dans notre écriture pour faire attention à chaque phrase écrite. J'attends que la phase de réécriture soit terminée avant de corriger sinon je risque d'en reproduire. Je n'ai pas de méthode particulière. Je corrige à la lecture du roman. Plusieurs corrections sont parfois nécessaires parce que je ne vois pas toutes les fautes d'un coup. Ensuite j'utilise un correcteur en ligne pour vérifier mais il m'arrive de ne pas être d'accord avec lui.
M.A. St-Pierre
  • 2. M.A. St-Pierre (site web) | 21 Juin 2017
Ce sont les bases, en effet. Ce que tu dis est juste et je suis tout à fait d'accord avec toi.

J'ajouterais aussi que même si on se relit plusieurs fois, nous ne voyons pas toutes nos erreurs en tant qu'auteur. Ceci est sûrement dû au fait que nous connaissons trop bien notre histoire et que nous sommes trop impliquée dedans.

Il est dit aussi qu'en faisait soi-même sa propre correction, notre efficacité baisse considérablement après 20 minutes. Et, maintenant que j'y fais attention, j'ai remarqué qu'en effet, c'est le cas. Après un certain temps, nous revenons à une lecture plus superficielle. Notre cerveau revient au mode "lecteur" et a de la difficulté à rester en mode "correcteur intensif".

L'idéal, avant de soumettre son manuscrit, serait de faire lire son manuscrit par une tierce personne de son entourage ou d'utiliser un logiciel professionnel (j'utilise Antidote pour ma part qui corrige 80% des fautes environ). Mais, encore là, ce n'est pas infaillible. Je suis à ma troisième phase de correction et je trouve encore des erreurs ou des maladresses dans mon roman. J'avais passé le correcteur d'Antidote pourtant. Comme tout logiciel, il aide beaucoup, mais sert uniquement à compléter l'œil humain.

Et, justement, nous sommes humains. Nous ne pouvons pas éliminer 100% des fautes. Cela paraît toutefois lorsque quelqu'un soigne son écriture et tu fais bien de mentionner ces points importants. Un bon rappel :)

Est-ce que tu as une technique particulière lorsque tu corriges tes manuscrits?

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20 Nov 2017

News logo 04

 

Suite à un contretemps, la séance de dédicaces du 25 novembre à

Cora Soissons est reportée au

16 décembre de 14h à 17h30

Navrée pour le désagrément et merci pour votre compréhension.