Premier bilan

Earth

Bonjour à tous. Certains se demandent peut-être où en est la préquelle de Placida. Je suis arrivée au chapitre 4 que j'ai un peu entamé. Toutefois la préquelle est en stand-by parce que j'ai un peu de mal à avancer. Ceux qui me suivent depuis un moment savent que je construis un univers dans lequel sera Placida. Je vous en avais déjà un peu parlé dans des billets précédents mais je ne vous avais encore jamais fait de vrai bilan sur tout ce que j'ai entrepris depuis. Voici donc un premier bilan avec toutes les choses que je crée, les idées que j'ai en tête et les changements de situation qu'il y a eu depuis la publication du Royaume de Placida.

La création de mon univers

Avec tous les projets de romans que j'avais en tête, je me suis dit qu'il était dommage de ne pas créer un univers avec tout cela. Les thèmes seront variés et  les créatures différentes. Le genre sera variable aussi, je peux faire du fantastique comme du paranormal ou du dark fantasy. J'ai même dans l'idée d'écrire un roman policier fantastique.

C'est pour toutes ces raisons que j'ai mis de côté la préquelle du Royaume de Placida. La création d'un univers est longue, c'est une décision qu'il faut prendre assez tôt lorsqu'on commence une activité d'écrivain. Il ne faut écrire 15 romans et puis se dire "tiens ? Je créerais bien un univers avec tout ça". Si vous faites cela, vous avez de très fortes chances d'avoir des incohérences dans votre univers car les 15 romans auront été pensés différemment, n'auront pas les mêmes règles ou ils ne se passeront peut-être pas dans les mêmes mondes (monde réel et monde fictif). Il est donc important, si l'écriture prend une place considérable dans vos loisirs, de se demander dès le départ si on veut créer son propre univers ou pas. Pour cela j'ai dû créer :

  1. La chronologie générale des événements
  2. La carte de Laethion, j'en ai profité pour réaliser un tutoriel pour les débutants comme moi
  3. Le plateau de jeu pour le roman La Rose d'Or
  4. Le bestaire qui comporte encore que trop peu de créatures
  5. Les fiches sur la faune et la flore de l'univers
  6. Mon grand ennemi qui sera autre qu'un orc
  7. Mes 16 gardiens (14/16 ont leur fiche complétée)
  8. La fiche des rangs entre les gardiens, initiés, élus et sui generis
  9. La base de données Excel pour le daianien
  10. Les règles de l'univers
  11. Le calendrier laethioni (qui est différent du nôtre)
  12. Les fiches sur mes esprits

De là on peut voir que je ne reste pas à ne rien faire. Je ne sais pas rester à ne rien faire de toute façon. Aussi je ne veux pas créer un monde avec des orcs comme Tolkien, j'essaierai également de faire quelque chose de différent par rapport à Harry Potter. Je veux que cet univers me soit propre et qui ne soit pas juste une pale copie de celui de Tolkien ou Rowling. Pour cela, un ami (coucou Thomas origami ^^) m'a conseillé d'être le plus précis possible et c'est ce que je fais.

Il y a des créatures dont je me servirai que vous connaissez déjà mais que je vais modifier, par exemple mes vampires ne seront pas comme vous le pensez et porteront un autre nom. Je dois encore créer la base de données pour l'aron (la langue noire). Je suis aussi en train de tracer des plans de lycée (ou université) pour un autre roman pour avoir les idées plus claires. En parallèle je fais des recherches pour avoir un univers plus solides. C'est beaucoup de travail mais je suis loin de laisser tomber Placida. Ce livre aura une préquelle et une suite comme prévu.

Les changements de situation

Cette année j'ai participé au concours Gallimard. J'avoue qu'il y a très peu de chance que je sois nominée mais c'est un regret que j'aurais en moins. Le 29 novembre 2018 nous aurons le nom du gagnant et je pourrais commencer mes recherches pour une nouvelle maison d'édition. Pour ceux qui l'ignorent encore, j'ai rompu mon contrat avec l'ancienne.

 

Pourquoi ai-je rompu mon contrat ?

Je pense qu'il est important de mettre les auteurs débutants au courant avant qu'ils ne fassent la même erreur que moi. Ce que je vais vous expliquer ci-dessous n'est pas uniquement valable pour mon ancienne maison.

Pour trouver une maison d'édition, je vous déconseille de la rechercher sur Internet ; ou tout du moins de vous arrêter aux maisons d'éditions qui sont mises en avant par la publicité. Ces maisons-là cherchent des auteurs et uniquement des auteurs débutants. "À la recherche de nouveaux talents" semble tellement alléchant mais c'est juste un attrape-nigauds. Désormais j'ai l'expérience nécessaire pour vous en parler. Voici les points qui doivent vous mettre en garde :

 

1 - La réponse rapide

Vous avez cherché une maison d'édition sur Internet et elle autorise l'envoi de votre roman par un formulaire en ligne ou par mail. Vous aurez une réponse d'ici 15 jours/3 semaines.

La maison d'édition va juste survoler votre roman. Elle va vous faire un petit résumé (pas forcément le même que celui que vous lui avez envoyé mais à peu de choses près) et vous dire qu'elle accepte de vous éditer. Vous êtes content, vous ne pensiez pas que votre roman aller être si vite publié. C'est un total bonheur pour vous, vous n'allez pas galérer pour être édité. Sauf que vous allez débourser pas loin de 3 120 € pour cela (e-book compris). Ça fait un peu mal mais vous allez tenter de réunir la somme de peur d'être refusé ailleurs.

 

2 - La formule participative

Suivant le courrier annonçant la formule participative (donc une part que vous donnez et une part qu'elle donne pour la publication), vous allez donner votre accord pour être publié par cette maison d'édition. Vous avez fait un crédit à la banque (qui croit en votre projet), vous signez le contrat et vous réglez le montant. La maison d'édition (on va dire ME pour aller plus vite) vous envoie une enveloppe avec les services qu'elle propose. Il y aura une brochure vendant les "mérites" de la ME avec un service de communication vraiment performant, des partenariats vraiment géniaux ; sérieusement ça donne envie ! Je vous expliquerai plus tard en quoi cette formule a un arrière goût nauséabond.

 

3 - La correction faite à l'arrache

Vous avez déjà commencé à travailler avec l'éditeur, la correction des 15 premières pages est faite avec les erreurs les plus fréquentes (pas toutes les erreurs). Vous avez le choix entre corriger vous-même votre roman ou passer par le service d'un de leurs correcteurs agréés. Cela ne vous coûtera que 440€ supplémentaires. Bon hey, ce n'est pas comme si vous aviez déjà déboursé 3 120 €, si ? Vous êtes sûr ? Vous choisissez de faire la correction vous-même vu que vous avez déjà troué votre porte-monnaie. Mais attention, si jamais il y a des fautes, tant pis pour vous. Même si vous avez passé des heures et des heures à corriger votre texte en ayant la tête constamment dans le guidon (donc certaines fautes passent à la trappe forcément), cela ne nuit qu'à l'image de l'auteur. La maison d'édition n'est pas responsable puisque vous n'avez pas demandé leur service de correction.

Mais la ME est plus que bienveillante envers vous ; elle vous propose en plus un service blog auteur. Il s'agit d'un "blog d'écrivain clé en main" avec beaucoup d'avantanges : site personnalisé avec qualité professionnelle, tarifs préférentiels attractifs (hein ? on va encore me tirer des sous ??), vous ne vous occupez de rien, un seul contact → l'éditeur, vous pouvez publier des articles et des photos sans limite ! + hébergeur et nom de domaine inclus pour la modeste somme de 390 € TTC.

Bon là personnellement je n'ai pas demandé de blog vu que mon porte-monnaie pratiquait déjà la saignée et que je ne les ai pas attendu pour avoir mon propre site indépendant. Non là clairement on se fout de votre gueule ! Vous vous rendez compte un peu de l'argent qu'on donne là ? Ça fait un total de 3 950 €. Je m'en suis arrêtée aux 3 120 € c'était déjà pas mal.

 

4 - Le manque de communication sur la publicité faite

Ma famille et moi, nous nous sommes occupés de la publicité locale conformément au contrat : affiches, bouche-à-oreille, articles de presse, publicité radio, promotion sur Internet (vidéo youtube, site, page Facebook), demande d'une aide de la part de Réussir en Sambre-Avesnois. Nous avons fait tout ce que nous avons pu pour promouvoir mon livre à petite échelle (tout en sachant que je sortais d'une opération lourde et qu'il m'arrivait de me balader avec une poche sous mon jean quand je ne passais pas mon temps à l'hôpital à cause des complications). La ME devait s'occuper de la publicité au niveau national.

 

Les seuls courriers que j'ai eu au sujet de la promotion de mon livre, c'était pour me dire "tel article a été publié dans tel journal". Sauf que les articles en question existaient seulement et uniquement parce que j'avais moi-même fait appel aux journalistes. Merci ME mais je sais très bien ce que je fais. Je voudrais savoir ce que VOUS vous avez fait. "Ah bah on envoie aux libraires une base de données numériques avec toutes les nouvelles sorties de livres. Après on ne peut pas les obliger à commander." Tu la vois la claque que tu vas te prendre si tu continues à te foutre de moi ?? Oh je suis mauvaise langue. L'éditeur m'a quand même envoyé un mail pour savoir si je voulais participer à un ou deux salons du livre. Je pensais qu'il aurait contacté les journaux nationaux pour faire part des nouveaux romans (j'ai bien conscience que je ne suis pas la seule à écrire des romans) et qu'il aurait fait un mail groupé pour avertir les auteurs qu'il a bien parlé d'eux aux gros journaux. Mais bon, je n'ai payé que 3 120 €, faut croire que ce n'était pas assez.

 

5 - Le délai de versement des droits d'auteur

Tous les 8 mois. À partir de la publication de mon livre, j'ai dû attendre 8 mois pour avoir un premier versement et l'état des ventes de mon livre.  De juin 2017 à février 2018, je n'ai vendu que 99 livres dont 4 e-books pour un total de 408 €. Ce résultat n'est pas dû au fait que mon livre ne vaut pas tripette. J'ai eu quelques retours qui étaient plutôt bons voire encourageants. Mais la maison d'édition n'a pas vraiment fait son travail en terme de communication. Peu de gens avaient entendu parlé de mon livre. J'ai quand même payé 3 120 € pour ça ! J'avoue j'ai mal au séant. J'ai eu 250 € en février, j'attends le reste qui devait arriver en octobre. J'attends toujours.

Aussi j'ai reçu un courrier de la ME avec un contrat de renouvellement (dans le cas où je voudrais me faire plumer davantage, mais bon je suis déjà quasiment nue avec la tête presque sous l'eau). Oh oui, je peux renouveler mon contrat pour la modeste somme de 12€ par mois TTC soit 145 €/an !! Et ça ce n'est que pour un seul roman, vous imaginez si vous voulez en publier plusieurs ?! J'ai résilié mon contrat. Je n'ai plus un poil sur le caillou, fin de l'histoire.

 

Du coup, comment choisir sa maison d'édition ?

La meilleure chose que je puisse vous conseiller, c'est d'aller dans votre librairie et de relever les maisons d'édition qui publient dans votre genre de prédilection. Vous pouvez vous informer sur celles-ci. Si vous êtes du Nord-Pas-de-Calais, il y a un site qui existe avec un catalogue d'éditeur : eulalie.fr. Essayez de voir les maisons d'édition qui publient À COMPTE D'ÉDITEUR. La formule participative n'est qu'un masque au compte d'auteur. Je ne sais absolument rien de la part versée par mon ancienne ME, si ça se trouve elle est égale à 0€. Je suis persuadée que j'ai payé tout le processus de publication de mon livre. Alors privilégiez le compte d'éditeur, c'est beaucoup plus sûr. Pourquoi ? Parce qu'un éditeur qui prend le risque de payer la publication de votre livre, c'est un éditeur qui croit en vous. Un vrai éditeur prend des risques, il sait ce qui se vend et ce qui ne se vend pas. C'est pour cela que son comité de lecture prend plus de temps pour lire votre roman. Le délai de réponse est par conséquent plus long. Aussi il cherchera des LECTEURS et non des AUTEURS.

 

Une maison d'édition qui fait de la pub pour se faire voir en disant "Coucou c'est nous on cherche des nouveaux talents, serez-vous le prochain ?" est une maison à fuir. Pensez à vore porte-monnaie, il vous remerciera.

Écriture Roman Évolution Maison d'édition Univers

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire